02/05/2021 15:00
L’áo dài est un costume traditionnel portant l’identité culturelle vietnamienne. Bien qu’il ait subi de grands changements à travers les âges, il a su conserver toujours ses propres caractéristiques. Ces derniers temps, la mode "vintage" est devenue branchée.

>>Le Festival des métiers traditionnels de Huê 2021 à l’affiche
>>Hanoï met l’ao dài à l’honneur
 

Nguyên Thi Ngoc Mai (centre) dans sa boutique "Shop Con Công".


La mode "vintage" est une tendance qui utilise et remet à l’honneur des pièces des années, voire des décennies précédentes. D’une manière générale, on considère qu’un vêtement est vintage du moment que sa date de fabrication ne dépasse pas les années 2000. Depuis, cette vogue est telle que le mot est désormais usité au XXIe siècle par extension pour toute pièce un tant soit peu rétro.

Ces derniers temps, au Vietnam, la mode "vintage" émerge de nouveau, notamment pour les áo dài, ces tenues qui subliment la grâce des femmes.

Nguyên Ngoc Mai et la mode durable

Nguyên Thi Ngoc Mai,  patronne de la boutique de mode "Shop Con Công", est une de ces jeunes créatrices poursuivant ce style. "L’+áo dài+ est depuis longtemps un costume traditionnel portant l’identité culturelle nationale. Il a constamment évolué au fil des siècles mais a conservé ses caractéristiques typiques. Avec mes vêtements, je change seulement quelques détails comme le col ou les  manches. Mes +áo dài+ sont tournés vers le style vintage mais restent moderne. On peut les  porter au Têt ou lors des fêtes. Il s’agit d’une nouvelle tendance au Vietnam depuis deux ans", explique-t-elle.

On aime tous la mode, mais ce que l’on sait moins c’est que cette industrie est source de pollution. C’est ainsi que la mode durable est rapidement devenue un concept que les grands stylistes adoptent  dans leurs collections en utilisant des matières naturelles ou des tissus teints naturellement. Ils limitent aussi au maximum l’utilisation de la main-d’oeuvre, les rejets d’eaux usées et les transports lointains.

 

Jeunes filles posant en áo dài “vintage”.

"Mes +áo dài+ sont souvent en matériaux naturels, notamment le lin, un tissu absorbant la transpiration et sans danger pour la peau. Il est en plus facile à recycler et à décomposer. C’est un vrai matériau respectueux de l’environnement", précise-t-elle.

Les áo dài "vintage" d’aujourd’hui sont conçus selon trois styles. Le premier est la version classique en soie, très appréciée. Le deuxième est en lin, mais sans plis devant et au dos. Cela permet de mettre en relief la silhouette féminine. Et la dernière ressemble à celle de l’áo dài pour homme.

Les motifs sur tissu sont également conçus suivant le style "vintage", la plupart sont brodés à la main avec du fil de coton. Les motifs sont souvent des fleurs, des formes géométriques …. "Un des motifs les plus populaires sur mes oeuvres est celui du +Chan con công+, le paon. Il s’agit d’un motif familier au siècle précédent", partage Mai.

Bien que de couleur classique, l’áo dài de style "vintage" est apprécié des Vietnamiens de 24 à 40 ans, et pas seulement pendant les fêtes mais aussi dans la vie quotidienne.  Ngoc Mai vend de 900.000 à 1.400.000 dôngs pour un áo dài uni, et de 1.600.000 à 2.500.000 dôngs pour un áo dài brodé.

 

Texte et photos : Thu Huong/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Hanoï accueille 2,9 millions de touristes au premier semestre Au premier semestre, le nombre de touristes à Hanoï est estimé à 2,9 millions, en baisse de 25% par rapport à la même période de l’année dernière, selon le Service municipal du tourisme.