L’économie vietnamienne termine l’année sur une belle croissance

L’année 2022 qui se termine a été marquée par une forte croissance économique et une inflation sous contrôle. Ce résultat devrait permettre au Vietnam d’atteindre les objectifs de développement qui ont été définis par le XIIIe Congrès national du Parti communiste du Vietnam.

>> HSBC prévoit une croissance du PIB du Vietnam de 5,8% en 2023

>> Le Vietnam dans le top des marchés immobiliers de luxe à la croissance la plus rapide au monde

>> Le PIB du Vietnam augmente de 8,02% en 2022

Dans un supermarché à Khanh Hoà (Centre).
Photo : VNA/CVN

Petit retour en arrière

Selon les chiffres publiés ce jeudi 29 décembre par l’Office général des statistiques, le Vietnam a enregistré une croissance du PIB de 8,02% en 2022, le plus haut niveau en l’espace de 12 ans. Le taux d’inflation a quant à lui été maintenu à 3,15%. Pour la 7e année consécutive, le pays a réussi à maîtriser l’inflation.

Une reprise impressionnante…

Malgré de nombreuses embûches, causées entre autres par le conflit russo-ukranien, par une inflation qui a atteint son plus haut niveau depuis des décennies, par les catastrophes naturelles, par les épidémies ou encore par le changement climatique, l’économie vietnamienne a filé bon train. 

Avec une croissance de 8,02%, le Vietnam fait partie des pays ayant la plus forte croissance en Asie du Sud-Est et en Asie-Pacifique en 2022.

Le nombre d’entreprises qui ont été créées ou qui ont repris leurs activités a dépassé 208.000, soit 10 fois plus qu’en 1986, date à laquelle le Vietnam a mis en place sa politique de Renouveau, et plus 30% par rapport à 2021, date de l’entrée en vigueur de la loi sur les entreprises.

Les investissements directs étrangers, eux, ont atteint leur niveau le plus élevé au cours des 5 dernières années. Ils concernent surtout le secteur des hautes technologies, ce qui permet au Vietnam de participer plus profondément aux chaînes d’approvisionnement mondiales.

Les marchandises d’exportation dans le port de Cat Lai.
Photo : VNA/CVN

Par ailleurs, le commerce extérieur a établi un nouveau record après avoir réalisé un chiffre d’affaires de plus de 730 milliards d'USD, ce qui fait du Vietnam l’un des 20 pays les plus commerçants du monde.

Pour Vladimir Mazyrin, de l’Académie des sciences de Russie, il est évident que notre pays est en train de réussir une véritable percée.

"Par rapport à d’autres pays, ce que le Vietnam a fait en 2022 est impressionnant. Ses performances ont d’ailleurs été reconnues par des agences de notation internationales. Le Vietnam peut être considéré comme le nouveau tigre de l’Asie, c’est-à-dire comme un exemple de développement réussi", a-t-il dit. 

… qui s’explique par une bonne gouvernance

Le redressement rapide du Vietnam s’explique principalement par les mesures qui ont été prises prises par le gouvernement et l’Assemblée nationale.

Vladimir Mazyrin, toujours lui, estime que le Vietnam a su maintenir son moteur de croissance, qui repose essentiellement sur les investissements directs étrangers. Il faut dire qu’en raison de la pandémie de COVID-19, de nombreuses multinationales ont déplacé leur production au Vietnam.

Mais il a également expliqué que la politique macroéconomique flexible menée par le Parti communiste du Vietnam depuis le Renouveau et le développement d’une économie de marché avaient permis au pays de maintenir sa stabilité et de stimuler sa croissance.

Irina Korgun, directrice du Centre pour la stratégie russe en Asie.
Photo : VOV/CVN

Irina Korgun, la directrice du Centre pour la stratégie russe en Asie, a de son côté estimé que la croissance du Vietnam était soutenue par l’industrie et les nouvelles technologies. 

"Le Vietnam poursuit son industrialisation, en mettant l’accent sur certaines filières spécifiques, dont l’industrie manufacturière. C’est un pays qui a su passer de l’assemblage à la conception de produits technologiques", a-t-elle constaté.

Un point de vue partagé par Vu Thanh Hung, qui est maître de conférences à l’École de management de Paris.

"Le Vietnam peut et doit compter sur ses propres forces pour accélérer son développement... Sa bonne politique d’investissement, sa bonne politique d’emploi et sa volonté d’instaurer un développement durable renforcent son attractivité auprès des investisseurs étrangers qui le considèrent comme un partenaire et non un marché d’exploitation. C’est une chose importante, à mon avis", a-t-il expliqué.

Pour 2023, le gouvernement vietnamien s’est fixé l’objectif d’atteindre une croissance de 6,5%.

VOV/VNA/CVN

back to top