27/01/2020 09:29
Le Vietnam exerce une véritable fascination sur de très nombreux photographes, qui ont multiplié ces dernières années les expositions et les livres pour vanter la beauté du pays. Nous vous présentons des clichés de huit artistes français et suisse.
>>Le Vietnam parmi les 20 premiers pays à visiter en 2020
>>Việt Nam ơi!: Un voyage pour promouvoir la beauté du Vietnam dans le monde
>>Le Vietnam, une destination attrayante pour les touristes canadiens

Olivier Apicella


En 2018, le Français Olivier Apicella a quitté une carrière prometteuse pour poursuivre sa passion : la photographie. "Tout mon portfolio a exclusivement été composé au Vietnam", a-t-il confié.

L’une des premières photos qu’il a prises ici était celle du village de pêcheurs de la ville côtière de Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre). À ses yeux, "le Vietnam est plein de vivacité, de dynamisme et de vitalité".

Gilbert Martin-Guillou


"Le Nouvel An vietnamien m’a toujours surpris pour différentes raisons". Ce Français a participé de nombreuses fois à des réunions familiales, "très étonnantes" par leurs traditions et le respect aux ancêtres. "C’est toujours un grand honneur pour moi en tant qu’étranger de pouvoir participer à cette fête".

Freddy Gentizon 


Depuis plus de dix ans, le regard du Suisse McFreddy croise celui des Vietnamiens, "tellement habiles de leurs mains”. Cette photo a été réalisée dans un grand cimetière. Une femme assise près de son dernier-né, entre deux pierres tombales, assemble les fleurs de plastique qui vont illuminer le Têt.

Florent Chaudemanche 


Ce Français a "toujours été impressionné par la période qui précède le Têt". Certains endroits de Hô Chi Minh-Ville sont alors littéralement envahis par les photographes. Les fleurs d’abricotiers jaunes et les fleurs de pêcher ornent les rues et "font vibrer nos cœurs"

Michel Blanchard 


"Des souvenirs du Têt au Vietnam ? J’en ai beaucoup, aussi bien à Hanoï qu’à Hô Chi Minh-Ville". Le Nouvel An était pour ce Français la période pendant laquelle il était alors plus aisé de se sentir proche des gens, où il régnait une atmosphère particulière, joyeuse et sereine.

Frédéric Pécheux 


"Difficile de dire à quoi cette fête me fait penser, mais ce que j’aime, c’est de voir tout un peuple qui célèbre le Têt avec le cœur, qui se mélange dans la joie et la bonne humeur, la paix et le bonheur". Ce Français est comme le peuple vietnamien, il "attend cette fête avec impatience pour pouvoir célébrer la prospérité, la paix et l’amitié".

Thiery Beyne 


Ayant vécu plusieurs années au Vietnam comme photographe, ce Français ne vous cache pas que "la période la plus attendue est le Têt". Comme le montre cette image de coiffe vietnamienne pour le Têt, cette femme s’est parée de ses plus beaux vêtements. "Je souhaite à tous les Vietnamiens, ainsi qu’à ma belle-famille de Huê, une très bonne année".

Nicolas Cornet


Le Français décrit cette photo : Prières et offrandes devant l’autel dédié à la déesse Quan Âm. À 60 km au sud de Hanoï, l’accès à Chùa Huong (pagode des Parfums) se fait par bateau, à partir de l’embarcadère situé non loin de la Nationale 1. Les jours de fête, les bons rameurs, homme ou femme, convoient en sampan des milliers de visiteurs. 

Hervé Fayet - Hoàng Phuong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Grotte de Thiên Hà, la beauté cachée de Ninh Binh La province septentrionale de Ninh Binh compte de nombreuses destinations attrayantes, dont la grotte de Thiên Hà. Elle est devenue la nouvelle attraction touristique du complexe paysager de Tràng An.