10/02/2019 08:09
En 2018, le secteur touristique national a connu une croissance impressionnante, avec 15,5 millions de visiteurs étrangers et des recettes estimées à 600.000 milliards de dôngs.

>>Le tourisme, un secteur qui s’impose
>>Le tourisme fait sa révolution numérique
>>Le géoparc Non Nuoc, un fort potentiel touristique


Le pont d’Or à Dà Nang (Centre).
Photo: Trong Dat/VNA/CVN

Le Vietnam a accueilli, le 19 décembre 2018, son 15 millionième visiteur étranger de 2018 à Ha Long, province côtière de Quang Ninh (Nord). L’événement illustre la croissance spectaculaire du tourisme national cette année.

Selon l’Administration nationale du tourisme, ces dernières années, le nombre de visiteurs étrangers au Vietnam a connu une forte progression. Si en 1994, le pays accueillait seulement un peu plus d’un million de voyageurs étrangers, en 2005 ce chiffre était de trois millions et de 2005 à 2010, il est resté stable avec 5 millions  par an. En 2017, au classement de l’Organisation mondiale du tourisme, le Vietnam a figuré dans la liste des 10 pays ayant connu une des croissances touristiques les plus élevées dans le monde. L’an passé, 15,5 millions de touristes étrangers ont choisi le Vietnam comme destination. C’est la 3e année consécutive que ce secteur a enregistré une croissance de plus de 20%. En 2018, l’image d’un tourisme national renouvelé, attractif et de qualité est mieux connue au niveau international.

Une destination primée

Pour la première fois, le Vietnam s’est vu décerner le prix de "Destination préférée en Asie et en Océanie" lors d’une cérémonie organisée à Hong Kong (Chine) par l’organisation World Travel Awards. Ensuite, deux lieux de villégiature à Dà Nang (Centre) ont gagné le prix de "Meilleur lieu de villégiature de luxe du monde" dans le domaine des services hôteliers et d’"Hôtel le plus romantique dans le monde", remis par World Luxury Hotel Awards.

En 2018, c’est la deuxième année où le Vietnam obtient le prix de "Meilleure destination golfique en Asie" remis par Golf World Travel Awards. En outre, de nombreuses destinations du pays ont été élues comme destinations de choix par des magazines touristiques reconnus. Le pont d’Or, dans le complexe  Sun World Bà Nà Hills (Dà Nang, Centre), mis en service en juin 2018, a été choisi par l’agence de presse CNN comme l’une des 124 destinations les plus surprenantes de l’année 2018.

L’Administration nationale du tourisme a souligné que ces prix contribuaient à affirmer la position du tourisme vietnamien sur la carte internationale et marquant la place prépondérante des voyagistes vietnamiens dans le contexte d’intégration et de développement.

En outre, le marché touristique du pays continue d’attirer de nombreuses compagnies aériennes internationales, ainsi que des fonds d’investissement dans les projets touristiques. À la fin de 2017, environ 15 milliards de dollars d’investissement direct étranger avaient été investis dans le tourisme, auxquels s’ajoutent des milliards de dollars de grands groupes vietnamiens, apportant ainsi une nouvelle physionomie au tourisme national. 

Les infrastructures touristiques ont été également améliorées, modernisées et de nombreux complexes de villégiature littoraux et d’hôtels 5 étoiles ont été construits. Fin novembre dernier, le port international de croisière de Ha Long, province de Quang Ninh (Nord), a accueilli ses premiers croisiéristes. Mis en chantier en avril 2017, ce port est un ouvrage moderne capable d’accueillir des paquebots d’un tonnage de 225.000 GRT, avec 8.400 croisiéristes et membres d’équipage. Il peut recevoir deux navires de croisière en même temps. Comme le navire Celebrity Millennium  appartennant à Celebrity Cruises Inc, avec à son bord 2.000 touristes hongkongais (Chine) et près de 1.000 membres d’équipage.

Des lacunes à combler

Visiteurs étrangers au temple du roi Dinh Tiên Hoàng (924-979) dans la province de  Ninh Binh (Nord).
Photo: Minh Duc/ VNA/CVN

Malgré ces résultats, le tourisme vietnamien doit faire face actuellement à de grands défis, notamment en termes d’infrastructures. En effet, actuellement, les aéroports du pays sont surchargés. D’une capacité totale de 75 millions de passagers par an, les 21 aéroports du pays ont dû accueillir 95 millions de personnes en 2017 et 105 millions en 2018. La mise à niveau de leur capacité se fait très lentement. Pour y remédier, les experts ont demandé à l’État de mettre en place des politiques afin d’attirer des investisseurs privés.

Lors des colloques et forums organisés en 2018, le gouvernement et le secteur touristique ont pointé du doigt les faiblesses du secteur: infrastructures et ressources humaines insuffisantes, capacité de gestion limitée, impact du développement touristique sur l’environnement…La perte progressive de la culture autochtone ainsi que la mauvaise gestion des destinations influent négativement sur l’image du tourisme vietnamien. 

Face à cette situation, le gouvernement et le secteur touristique ont trouvé rapidement les solutions à long terme. Début décembre 2018, le projet sur la restructuration du secteur touristique a été approuvé par le gouvernement. D’ici 2025, le secteur devrait contribuer à hauteur de 10% au PIB du pays, les recettes atteindre 27 milliards de dollars, six millions d’emplois seraient créés, de 30 à 32 millions de touristes étrangers devraient choisir le Vietnam…

Récemment, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a approuvé le Projet global sur l’application des technologies informatiques dans le domaine touristique pour la période 2018-2020 et vision 2025. Selon lequel, d’ici 2020, il faut achever la numérisation des données touristiques, développer dans les zones touristiques majeures des applications sur les dispositifs mobiles avec des commentaires dans les langues les plus usitées… Déjà en  2018, de nombreuses provinces et voyagistes vietnamiens ont mis en œuvre les technologies numériques pour améliorer la qualité des services.  

Afin d’atteindre ces objectifs ambitieux, en plus des efforts des acteurs du tourisme, la participation de tous les secteurs  et de toute la société est indispensable.

Huong Linh/CVN




 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Van Dôn, L’aéroport international de Vân Dôn a été nommé "Meilleur nouvel aéroport d’Asie 2019" des World Travel Awards (WTA) pour l’Asie et l’Océanie.