08/12/2021 19:09
Le site oui.sncf va changer de nom pour s'appeler sncf-connect.com en janvier, en même temps que sera lancée une application permettant d'allier information voyageurs et achat des billets, a indiqué mardi 7 décembre la SNCF.
>>SNCF : pas d'augmentation tarifaire sur les grandes lignes en 2022
>>Gare du Nord : la SNCF annonce mettre fin au projet actuel de rénovation
>>La SNCF fête les 40 ans du TGV avec Macron

Un TGV à l'arrêt en gare de Bordeaux-Saint-Jean, le 25 novembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

En fusionnant http://oui.sncf - anciennement http://voyages-sncf.com, le site marchand- et L'Assistant SNCF - l'application d'information voyageurs- dans un site et une application baptisés SNCF Connect, elle veut "être capable de proposer toute la richesse de l'offre (...) et de donner quelque chose de simple au client", a décrit Anne Pruvot, directrice générale de e.Voyageurs SNCF. Elle veut aussi pouvoir en "décupler" les services et fonctionnalités.

Le site et l'application http://oui.sncf totalisent 450 millions de visites par an et l'application l'Assistant SNCF, téléchargée 16 millions de fois, répond en moyenne à un million de recherches d'itinéraires chaque jour, a relevé Mme Pruvot. Oui.sncf compte actuellement 11 millions de "clients actifs", qui ont acheté un billet dans les 12 derniers mois, la moitié l'ayant fait au moins une fois dans les 24 heures avant le départ.

L'objectif est de faire passer son chiffre d'affaires de 4,3 milliards à 6,5 milliards d'euros d'ici 2025, a relevé Mme Pruvot, qui veut aussi vendre le savoir-faire de l'entreprise à des collectivités locales. "L'usine digitale du groupe SNCF", e.voyageurs SNCF - filiale de SNCF Voyageurs - doit être rebaptisée SNCF Connect & Tech en janvier, a aussi indiqué sa patronne. Elle emploie quelque 1.500 personnes.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Préparer les conditions pour accueillir les touristes étrangers Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a présidé, le 24 janvier, en ligne et en présentiel, un séminaire sur la feuille de route et les solutions pour accueillir les touristes étrangers, avec 20 points de connexion dans des villes et provinces.