Le secteur financier et bancaire a atteint les objectifs de 2022

Le ministre des Finances, Hô Duc Phoc, a déclaré que le secteur bancaire et financier avait atteint ses objectifs fixés pour 2022, les collectes budgétaires de l’État dépassant l’estimation de près de 20% dans un contexte des évolutions défavorables dans le pays et le monde.

>> Les politiques budgétaire et monétaire doivent être combinées harmonieusement

>> Nécessité de contrôler l’inflation pour ne pas choquer l’économie

>> Le PM demande au secteur bancaire de garantir les intérêts légitimes des habitants et entreprises

Au 15 décembre, les recettes budgétaires de l’État dépassaient l’estimation de 19,8%, soit 78.000 milliards de dôngs de plus que le chiffre communiqué lors de la quatrième session de l’Assemblée nationale en octobre et novembre. Cela garantit des ressources pour le redressement et le développement socio-économique, a-t-il déclaré à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA).

Le ministre des Finances Hô Duc Phoc. Photo : Vietnamplus/VNA/CVN

À la fin 2022, les dettes publiques représentaient environ 43 à 44% du PIB, les dettes gouvernementales environ 40 à 41% du PIB, les prêts étrangers du pays représentaient 40 à 41% du PIB. Les obligations de remboursement de la dette directe du gouvernement représentaient 18 à 19% des recettes budgétaires de l’État, dans les limites tolérées par l’Assemblée nationale.

Hô Duc Phoc a déclaré que dans un avenir proche, le ministère des Finances continuera de suivre de près la situation pour proposer des mesures pour cette année, telles que la prolongation des délais de paiement des taxes et des loyers fonciers, la réduction des taxes préférentielles à l’importation sur les matières premières et les intrants pour la production ainsi que les taxes de protection l’environnement sur les produits pétroliers.

À long terme, le ministère des Finances continuera de consulter les autorités compétentes pour ajuster les politiques fiscales aux normes internationales et contribuer à créer un environnement des affaires favorable et équitable pour un développement économique durable.

Des réformes seront en cours dans tous les domaines, y compris l’amélioration de l’efficacité et de l’efficience de l’appareil, l’intensification de la réforme administrative ; moderniser le secteur financier, en particulier dans la fiscalité et les douanes, en vue d’améliorer la compétitivité nationale, a-t-il déclaré.

Au 15 décembre, les recettes budgétaires de l’État dépassaient l’estimation de 19,8%.
Photo : VNA/CVN

Afin d’atteindre les objectifs de 2023, il a déclaré que le ministère poursuivra les mesures visant à soutenir les citoyens et les entreprises, à réviser les dispositions fiscales dans le cadre de la stratégie de réforme du système fiscal jusqu’en 2030, à affiner la loi sur la gestion des prix et à gérer de manière flexible les prix en fonction de l’offre, des prévisions de la demande en énergie, matériaux de construction, fer et acier.

Dans le même temps, le ministère gérera étroitement et efficacement les dépenses, maintiendra un contrôle strict des dépenses excédentaires et des dettes publiques pour les maintenir dans le niveau autorisé, développera un marché des capitaux ouvert, transparent, sûr et durable pour débloquer les capitaux à moyen et à long terme pour l’investissement et le développement, et améliorer l’efficacité de l’application de la loi pour créer la confiance entre les investisseurs, a-t-il encore indiqué.

VNA/CVN

back to top