Le Nikkei Asia apprécie hautement le potentiel éolien offshore du Vietnam

Le journal japonais Nikkei Asia a publié vendredi 6 janvier un article analysant le potentiel éolien du Vietnam, qui affirme que "l'énergie éolienne offshore du Vietnam attire les investissements étrangers".

>> Séminaire sur le développement de l'éolien offshore

>> Le Nikkei Asia salue la reprise post-pandémique du Vietnam

>> Promouvoir l'exploitation du potentiel de l’éolien offshore au Vietnam

Capture d'écran de l'article dans le site du Nikkei Asia
Photo : Hoàng Phuong/CVN

Selon l'article, les entreprises japonaises et européennes font de grands pas dans le secteur de l'éolien offshore au Vietnam pour tirer parti des énergies renouvelables de ce pays d'Asie du Sud-Est.

En septembre 2022, la société japonaise Sumitomo Corporation a annoncé le déploiement d'un projet éolien au large des côtes du Vietnam. Ce groupe a l'intention d'y mettre en service un parc éolien d'une capacité de 500 MW à 1 GW d'ici 2030.

Sumitomo envisage de s'associer à des entreprises vietnamiennes pour promouvoir des projets dans le pays.

Renova, société spécialisée dans les énergies renouvelables, a implanté une base de développement au Vietnam. En avril de l'année dernière, Renova a signé un protocole d'accord sur le développement de l'éolien offshore avec le Groupe national pétrolier et gazier du Vietnam pour construire un parc éolien d'une capacité de 2 GW.

Selon Kei Saiki, co-responsable des ventes mondiales chez Renova, la société considère le Vietnam comme "l'un des pays les plus importants" pour le développement des énergies renouvelables.

Parmi les entreprises européennes, la plus grande société éolienne offshore au monde, Orsted du Danemark, est en tête sur le marché vietnamien. Orsted a commencé à y envisager un projet en 2020 et a signé un an plus tard un protocole d'accord avec le groupe vietnamien T&T pour développer d'ici 2030 un parc éolien d'une capacité totale de 2 GW.

Lors de la 26e session de la Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP26) tenue à Glasgow (Royaume-Uni) en 2021, le Premier ministre Pham Minh Chinh a annoncé l'objectif de zéro émission nette d'ici à 2050. À moyen et à long terme, le Vietnam doit sécuriser ses sources d'énergie pour remplacer le charbon, qui représente environ 50% du mix énergétique national.

Dans ce contexte, selon le Nikkei Asia, l'éolien offshore devrait jouer un rôle important dans les plans nationaux de production d'électricité. Actuellement, l'éolien ne représente qu'environ 5% de l'énergie national, mais le gouvernement vietnamien prévoit d'atteindre 30% d'ici 2050.

VNA/CVN

back to top