24/12/2018 01:00
Introduit au Vietnam en 1911, le protestantisme compte plus d’un million de fidèles dans l’ensemble du pays. Le développement des Églises chrétiennes évangéliques reste épars mais constant, permettant aux protestants de contribuer à la vie politique et socio-économique du pays.
>>À Nam Dinh, catholiques confiants en l’avenir
>>L’éducation bouddhique au plus haut niveau
>>Bouddhistes Hoà Hao, sauveurs de vies

Le pasteur Hô Xuân Phu, venu de Californie, aux États-Unis, lors de la prière du 2 décembre à l’Église chrétienne évangélique de Hanoï.

Nous nous trouvons dans l’Église chrétienne évangélique (ECE) de Hanoï, au 2 rue Ngo Tram, vers 09h00 dimanche 2 décembre 2018. Ici se trouve le siège social de l’ECE du Nord du Vietnam. Tout le monde attend la 2e session de la grande prière de la semaine avec solennité. La grande salle est décorée de manière simple mais élégante. Sur le podium, les choristes entonnent les cantiques, le pasteur Hô Xuân Phu, venu de Californie, aux États-Unis, parle des leçons de vie issues de la Bible et de l’Évangile, tandis que les croyants se recueillent.

Nguyên Huu Tâm, étudiant de 19 ans, venu de Hô Chi Minh-Ville, fréquente cet endroit depuis longtemps. "Ma pratique religieuse n’influence pas mes activités quotidiennes ou mon travail à l’université. Ici, je participe au groupe de la jeunesse de l’ECE et parfois à des activités sociales… Ma foi me permet d’avoir de nouveaux amis. J’apprends aussi de nouvelles compétences en participant aux activités communautaires. Au fil du temps, ma famille a apprécié et compris les changements positifs qui s’opéraient en moi".

Les deux plus grandes ECE du pays se trouvent à Hanoï et Hô Chi Minh-Ville. Les églises ne sont pas simplement des lieux pour pratiquer la religion, mais aussi des centres de formation évangélique d’où émanent de nombreuses activités sociales.

La formation évangélique en progression

Les choristes entonnent les cantiques.

La formation chrétienne pour les fidèles est l’activité motrice de toutes les ECE. La communauté des protestants vietnamiens est répartie dans tous les coins du pays. Elle comprend différentes catégories sociales et ethniques, mais en général l’évangélisation reste constante et correcte, respectant à la fois la liberté religieuse et la loi du Vietnam.

Les deux ECE de Hanoï et de Hô Chi Minh-Ville animent chacune les classes évangéliques. Outre les formations en théologie, ces établissements organisent aussi plusieurs activités extrascolaires intéressantes, telles que des tournois sportifs, des tables rondes, des festivals ou encore des petites excursions autour de la ville.

L’école pastorale de l’ECE de Hanoï encadre deux catégories de classes en théologie: l’une pour les actuels fidèles, l’autre pour les futurs. Pour les premiers, l’ECE organise chaque dimanche trois classes (jeunes enfants, enfants et adolescents) mobilisant une vingtaine d’enseignants pour plus de 100 apprenants. Pour les seconds, le parcours fondamental dure environ 11 semaines. Chaque année, quatre à cinq classes sont mises en place, chacune regroupant une trentaine de personnes.

Nguyên Thai Duong, diacre de l’Église chrétienne évangélique de Hanoï.

"Les enseignants de l’ECE sont majoritairement des pratiquants de longue date, ils possèdent de fortes connaissances et un certain niveau d’études en théologie (…) Nous organisons aussi des formations courtes en collaboration avec d’autres organismes, par exemple l’ECE de la République de Corée, ou en invitant des pasteurs et enseignants venant de l’étranger. Pour les parcours universitaires ou postuniversitaires en théologie, il faut suivre les formations dans des établissements spécifiques", explique le diacre Nguyên Thai Duong.

Rappelons que le 6 juin dernier, l’ECE a organisé la cérémonie de remise de diplômes de la première promotion de licence en théologie (2013-2018) du Collège de la Bible de Hanoï (HBC), en présence des représentants du Comité gouvernemental des affaires religieuses (CGAR). Les diplômés de cette formation deviennent ensuite pasteurs et évangéliques.

Par ailleurs, le Collège de la Bible, dépendant de l’ECE de Hô Chi Minh-Ville, a reçu en mai dernier la décision No172/QĐ-TGCP du CGAR permettant une formation, outre la licence, en théologie au niveau master. Ce texte a montré la bienveillance du gouvernement à l’endroit de la formation évangélique des protestants dans le Sud, mais aussi au Vietnam de manière plus générale.

De nombreux projets sociaux à développer

 
Conférence "Le protestantisme et son intégration dans la vie culturelle et dans la communauté", le 19 octobre 2018 à Hai Phòng (Nord).
 
Photo: CGAR/CVN

"La vie évangélique résonne dans la vie du pays" est la devise de toutes les ECE vietnamiennes. En réalité, le gouvernement soutient les activités sociales de la communauté protestante qui s’inscrivent dans le développement culturel, social et économique du pays, notamment dans les zones rurales, montagneuses reculées du Nord ou des hauts plateaux du Centre.

Les activités sociales de l’ECE de Hanoï est un bon exemple en la matière. En effet, en juillet dernier, le tournoi de football "Yêu Hà Nội"  (Aimer Hanoï) a été organisé avec succès pour collecter des dons caritatifs en faveur des démunis, des enfants handicapés et des victimes de l’agent orange de la capitale. Ensuite, cette école a également rassemblé plus de 100 millions de dôngs en vue de soutenir les familles victimes des crues soudaines dans le district de Vi Xuyên, province de Hà Giang (Nord). Depuis le début de 2018, de nombreux repas gratuits en faveur des malades déshérités de l’Hôpital national des grands brûlés ont été offerts par les représentants de ladite ECE.

Lors de la conférence "Le protestantisme et son intégration dans la vie culturelle et dans la communauté", organisée le 19 octobre 2018 à Hai Phòng (Nord), de nombreux rapports sur les activités de la communauté évangélique du pays ont été publiés par les représentants des ECE du Vietnam: construction d’infrastructures, protection de l’environnement, aides aux démunis, remise de bourses à des élèves brillants pauvres, don de sang, etc. À cette occasion, les intervenants ont également remercié l’État et le Parti communiste vietnamien (PCV) pour leurs soutiens décisifs dans la réalisation des projets d’éducation, de construction, de santé publique, etc.

"Ma pratique religieuse me conseille de vivre pour la communauté. C’est pourquoi nous organisons des activités d’intérêt public, insiste Nguyên Diêu Anh, 33 ans, fidèle de l’ECE de Hanoï depuis 10 ans. Par exemple, on offre plusieurs bourses et cadeaux aux enfants et familles démunis dans le quartier. Là, les administrations nous encouragent constamment dans la réalisation de nos activités sociales".

Texte et photos: Dang Duong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Que vaut une visite guidée gratuite de Hanoï? Comment appréhender une ville avec une culture très différente lorsque l’on vient d’arriver? Hanoi Free Tour Guide vous donne la réponse.