01/07/2022 14:45
Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a qualifié de "positif" le dernier cycle de pourparlers sur la relance de l'accord sur le nucléaire de 2015 (Plan d'action global conjoint, JCPOA), à Doha, a déclaré jeudi 30 juin le ministère iranien des Affaires étrangères sur son site officiel.
>>L'Iran confirme que des pourparlers sur le nucléaire débutent le 28 juin à Doha
>>L'Iran annonce avoir tissé un kilim présenté comme le plus grand au monde
>>L'Iran a choisi le Qatar comme hôte des négociations sur l'accord nucléaire

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian (droite) et Josep Borrell, haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'Iran est sérieux quant à la conclusion d'"un bon accord, solide et durable", qui est à portée de main "si les États-Unis agissent de manière réaliste", a déclaré mercredi soir 29 juin M. Amir-Abdollahian à son homologue qatarien Mohammed ben Abdulrahman al-Thani lors d'une conversation téléphonique.

"Nous sommes déterminés à poursuivre les négociations jusqu'à ce qu'un accord réaliste soit trouvé", a ajouté le chef de la diplomatie iranienne, remerciant également le Qatar d'avoir accueilli les négociations mardi et mercredi.

De son côté, le ministre qatari des Affaires étrangères a qualifié les derniers pourparlers indirects entre l'Iran et les États-Unis parrainés par l'Union européenne de "constructifs et positifs", promettant des efforts de la part de Doha pour ramener toutes les parties à leurs engagements.

L'Iran a signé le JCPOA avec les puissances mondiales en juillet 2015, acceptant de freiner son programme nucléaire en échange de la levée des sanctions décrétées contre lui. Cependant, l'ancien président américain Donald Trump a retiré Washington de l'accord en mai 2018 et a réimposé des sanctions unilatérales à l'encontre de l'Iran, incitant Téhéran à renoncer à certains de ses engagements pris dans le cadre de l'accord.

Les pourparlers sur le nucléaire iranien ont commencé en avril 2021 à Vienne, mais ils ont été suspendus en mars de cette année en raison de divergences politiques entre l'Iran et les États-Unis. 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Nécessité d'une politique de visa plus ouverte pour attirer les touristes étrangers Le nombre de touristes internationaux au Vietnam reste encore limité. Les agences de gestion et de voyages estiment que la politique de visa du pays doit encore être plus ouverte.