29/06/2022 10:11
Pour la première fois de l'Histoire, une femme, Yaël Braun-Pivet, a été élue mardi 28 juin présidente de l'Assemblée nationale au terme de deux tours de scrutin qui marquaient le début de la seizième législature de la Ve République, alors qu’Élisabeth Borne continue les consultations.
>>La nouvelle ministre des Outre-Mer en visite en Guadeloupe les 27 et 28 mai
>>Nouveau gouvernement : la surprise Pap Ndiaye et un jeu de chaises musicales
>>À quelques heures de Noël, le COVID-19 joue une nouvelle fois les trouble-fête

Yaël Braun-Pivet de Renaissance élue première présidente de l'Assemblée nationale, à Paris le 28 juin.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Débattre plutôt que de nous battre", a lancé Mme Braun-Pivet, avocate pénaliste novice en politique en 2017 lorsqu'elle s'était fait élire députée macroniste après avoir été adhérente du PS. Présidente de la Commission des Lois, elle avait été nommée ministre des Outre-mer le mois dernier.

En citant certains de ses prédécesseurs au perchoir, notamment Richard Ferrand, auquel elle succède, mais aussi Simone Veil qui présida le Parlement européen, la nouvelle titulaire du perchoir a appelé à ce que l'Assemblée élue le 19 juin et qui a "le visage de la France", "sorte de ses murs".

"Je sais que tu auras à cœur de garantir dans cette Assemblée le respect du pluralisme et le dialogue, au service de nos concitoyens", a commenté sur Twitter la Première ministre, Élisabeth Borne.

Infographie expliquant le rôle de l'Assemblée nationale.
Photo : AFP/VNA/CVN

C'est le doyen des députés, José Gonzalez (RN), 79 ans, qui avait donné le coup d'envoi des travaux de la nouvelle Assemblée, avant de prononcer la constitution du bureau d'âge, composé des six plus jeunes députés.

Dans sa brève allocution saluée par des applaudissements, M. Gonzalez a salué un "symbole d'unité française" avec la réunion de tous les députés, et évoqué avec émotion l'Algérie, sa terre natale à laquelle il a dit avoir été "arraché".

Favorite, Yaël Braun-Pivet, ex-présidente de la commission des Lois de l'Assemblée et éphémère ministre des Outre-Mer, était arrivée en tête à l'issue du premier tour (238 voix).

Faute de majorité absolue, l'hémicycle a dû procéder à un second tour, au terme duquel elle a obtenu plus de la moitié des suffrages exprimés (242 voix), après que le candidat présenté par le Rassemblement national, Sébastien Chenu, a décidé de retirer sa candidature et que des députés se sont abstenus.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Nécessité d'une politique de visa plus ouverte pour attirer les touristes étrangers Le nombre de touristes internationaux au Vietnam reste encore limité. Les agences de gestion et de voyages estiment que la politique de visa du pays doit encore être plus ouverte.