16/10/2021 10:45
Le chiffre 5 se dit en vietnamien nam (en langue vernaculaire) ou ngu (dans les expressions littéraires sino-vietnamiennes). Ce nombre, qui compte parmi les plus employés, se prête à toute une mystique.
>>La magie du chiffre 3

Le cosmos se compose de cinq éléments : métal, bois, eau, feu, terre.
Photo : CTV/CVN
Dans le langage ordinaire, "cinq" combiné avec "sept" peut suggérer un grand nombre. Ainsi, un polygame pouvait avoir "cinq femmes principales et sept concubines" (nam thê bay thiêp), et même plus. Une personne malhonnête a plus d’un tour dans son sac (nam lua bay loc = cinq ruses et sept stratagèmes). Plus d’une fois se dit : "cinq fois, sept moments" (nam lân bay luot).

Par contre, "cinq" combiné avec "trois" peut suggérer selon les cas "peu de" ou "beaucoup de". On s’excuse de boire quelques tasses d’alcool (nam ou dam ba chén). On envoyait son enfant chez le maître d’école enseignant les idéogrammes pour qu’il y acquière quelque instruction (dam ou nam ba chu = cinq ou trois caractères). Mais, "nam cha ba me" (cinq père, trois mères) évoque le désordre dans les affaires causé par un trop grand nombre de responsables. Le proverbe "nam bà, ba chuyên" (cinq femmes, trois histoires) blâme les commérages.

Une grande quantité

"Cinq" dans nombre de proverbes évoque une grande quantité. "Cinq enfants, cinq bols, Maison délabrée, colonnes inclinées sur le point de tomber" (nam con nam bát, nhà nát côt xiêu) dépeint les misères de la famille nombreuse. Un homme qui avait beaucoup de femmes et d’enfants se faisait son propre avocat : "Cinq enfants, cinq affections. Dix femmes, dix amours" (Nam con nam nho, muoi vo muoi thuong).

Le nombre "cinq" régit beaucoup de concepts culturels vietnamiens, surtout ceux inspirés par la culture chinoise et la culture indienne, cette dernière souvent passant par le canal de la culture chinoise.

Voici des exemples pris dans la série des "Cinq" indo-bouddhiques :

Les Cinq Misères (Ngu khô) : naissance, vieillesse, mort, maladie, séparation.

Les Cinq Abstentions (Ngu gioi) : meurtre d’animaux, boissons alcooliques, fornication, vol, mensonge.

Les Cinq Concupiscences (Ngu duc) : couleur, voix, odeur, saveur, toucher.

Les Cinq Voies de la Transmigration (Ngu dao) : Génie céleste, homme, démon infernal, animal, démon famélique.

Série des "Cinq"

Le chiffre 5 évoque les cinq misères : naissance, vieillesse, maladie, mort, séparation.
Photo : ST/CVN

La série des "Cinq" de la culture sino-vietnamienne est très diversifiée. En voici des échantillons :

Les Cinq Éléments du cosmos (Ngu hành) : Bois, Métal, Feu, Eau, Terre. Ils sont appliqués à tous les domaines, y compris la médecine traditionnelle.

À chacun des onze organes du corps correspond un des cinq éléments de la nature :

Les Cinq Viscères (Ngu tang) : foie, poumons, cœur, reins, rate. En médecine traditionnelle, chaque organe relève aussi d’une des cinq couleurs, des cinq saveurs… Par exemple : au cœur se rapportent le rouge et l’acide.

Les Cinq Saveurs (Ngu vi) : acide, piquant, amer, salé, sucré.

Les Cinq Couleurs (Ngu sac) : vert, blanc, rouge, noir, jaune.

Les Cinq Planètes (Ngu tinh) : Jupiter, Vénus, Mars, Mercure, Saturne.

Les Cinq Offrandes culturelles (Ngu cúng) : encens, fleurs, bois d’aigle, riz, cierges.

Les Cinq Degrés de deuil (Ngu phuc) : trois ans, un an, neuf mois, cinq mois, trois mois.

Les Cinq Céréales (Ngu côc) : riz, millet, millet à panicules, blé, orge.

Les Cinq Fruits culturels (Ngu qua) : poire, grenade, pêche, prune, main de Bouddha (cédrat).

Les Cinq Points cardinaux (Ngu phuong) : Est, Ouest, Sud, Nord, Pivot du Sol.

Au-dessous du Maître du Ciel (Thuong đê), il y a cinq Seigneurs divins gardiens et maîtres de Cinq Sections du Ciel : Seigneur Rouge (Sud), Seigneur Blanc (Ouest), Seigneur Vert (Est), Seigneur Jaune (Centre) et Seigneur Noir (Nord). Au Temple Trân Vu de Hanoï, on vénère le Seigneur Noir (Huyên Đê) qui règne sur la Section Nord du Ciel et du Monde, et chasse les mauvais esprits. Il est représenté par une belle statue de bronze.

Les Cinq Sons (Ngu âm) : do, ré, fa, sol, la. La gamme pentatonique semble être commune à toute l’Asie, on la retrouve même dans l’Inde. Elle se nomme en vietnamien : xu, xang, xê, công, liu.

Le confucianisme est basé sur Cinq Livres canoniques (Ngu kinh) : le Livre des Odes, le Livre des Annales, le Livre des Mutations, le Livre des Rites, le Livre Printemps-Automne. Il prêche Cinq Vertus (Ngu thuong) : humanité, justice, urbanité, sagesse, loyauté, qu’il faut cultiver dans les Cinq Relations cardinales (Ngu luân) : roi et sujet, père et fils, frère aîné et frère cadet, mari et femme, ami et ami.
 
Huu Ngoc/CVN
(1995)
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Des circuits au départ et à destination des Des circuits de visite sont organisés depuis novembre par Saigontourist Travel. Les programmes amènent les voyageurs dans des localités non infectées par le COVID-19, dans le Sud mais aussi le Nord du pays.