19/07/2019 09:50
La Russie est disposée à fournir à la Turquie des chasseurs Su-35 si Ankara le souhaite, a déclaré jeudi 18 juillet Sergueï Tchemezov, responsable du conglomérat russe de haute technologie Rostec, après que les États-Unis ont exclu la Turquie du programme d'avions de chasse américains F-35.
>>Washington bloque la participation d'Ankara au programme d'avions F-35
>>Un nouveau sommet Turquie - Russie - Iran sur la Syrie aura lieu en août à Ankara


Un chasseur Su-35 de la Russie. Photo: TASS/VNA/CVN

"Si nos collègues turcs en expriment le désir, nous sommes prêts à mettre au point la livraison du Su-35", a affirmé M. Tchemezov cité par les médias russes. Développé sur la base du type Su-27, le Su-35 est un chasseur polyvalent supersonique avec un siège et des moteurs jumelés.

La Maison Blanche a confirmé mercredi 17 juillet dans un communiqué que l'achat par la Turquie de systèmes de défense antiaériens russes S-400 avait conduit à la fin de la participation d'Ankara au programme F-35.

Il a noté que les chasseurs furtifs F-35 ne pouvaient pas coexister avec le système S-400, expliquant que la plate-forme russe de collecte de renseignements serait utilisée pour connaître les capacités avancées des F-35.

En décembre 2017, Ankara et Moscou ont signé un accord d'une valeur de 2,5 milliards de dollars pour deux batteries du système S-400, considéré comme le plus avancé du genre en Russie, capable de détruire des cibles à une distance de 400 km et à une hauteur maximale de 30 km.

La Russie a récemment livré plusieurs lots de composants S-400 à la Turquie.

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 et ce nombre devrait atteindre 47 millions en 2030, soit une croissance annuelle de 9% à 11% durant cette période.