18/07/2019 10:14
Les États-Unis ont confirmé mercredi 17 juillet l'exclusion de la Turquie du programme d'avions furtifs F-35 en raison de sa décision d'acheter des systèmes de défense anti-aérienne russes S-400, ce qui risque de peser sur une relation déjà tendue.
>>Des responsables turcs et américains discutent par téléphone de la livraison du S-400
>>Turquie: les missiles S-400 russes devraient être livrés en début juillet
>>Turquie et Russie discuteront de la production conjointe du système de défense S-500

Les présidents américain Donald Trump (droite) et turc Recep Tayyip Erdogan, le 21 septembre 2017 à New York.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Le F-35 ne peut pas coexister avec une plateforme de collecte de renseignements russe qui va être utilisée pour percer ses capacités de pointe", a justifié la Maison Blanche dans un communiqué.

Les États-Unis ont fait de "nombreuses" propositions pour vendre leur propre système de missiles Patriot à la Turquie, a assuré la porte-parole de la présidence, Stephanie Grisham. Mais Ankara a préféré l'offre russe et, malgré la menace de sanctions américaines, la livraison des premières pièces des missiles S-400 a commencé vendredi 12 juillet.

Cela aura "un impact négatif sur l'interopérabilité de la Turquie" avec les autres membres de l'OTAN, a estimé Mme Grisham.

Un haut responsable de l'organisation a, sous couvert d'anonymat, confié récemment son "inquiétude" à ce sujet. Malgré tout, Washington "continuera à coopérer" avec Ankara, a ajouté la porte-parole. "Les États-Unis accordent toujours une grande valeur à la relation stratégique avec la Turquie" qui "ne se limite pas au F-35".

Selon un haut responsable du ministère de la Défense, David Trachtenberg, les États-Unis "continueront à participer à des exercices" militaires avec la Turquie, notamment ceux prévus prochainement en Géorgie, en Allemagne et en Ukraine.

La veille, le président Donald Trump avait lui-même insisté sur ses "bonnes relations" avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, se gardant bien de critiquer l'achat des missiles russes. "Ils sont dans une situation très compliquée", avait-il déclaré.

Le Congrès américain a pourtant pressé à plusieurs reprises l'exécutif d'imposer des sanctions contre les responsables turcs impliqués dans l'accord avec Moscou.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

Ninh Binh accueillera l’Année nationale du tourisme 2020 "Hoa Lu - ancienne capitale du millénaire" sera le thème de l’Année nationale du tourisme 2020 qui sera organisée dans la province de Ninh Binh, au Nord. L’information a été rendue publique lors de la première réunion du Comité national de pilotage de l’Année nationale du tourisme 2020 - Ninh Binh, tenu à Hanoï mercredi 21 août.