07/03/2016 17:43
La République populaire démocratique de Corée (RPDC) a menacé le 7 mars les États-Unis et la Corée du Sud de frappes nucléaires préventives en représailles aux exercices militaires conjoints des deux pays qui débuteront le 7 mars.
>>Les Philippines saisissent un navire nord-coréen avec l’accord de l’ONU
>>Le Conseil de sécurité de l'ONU adopte de nouvelles sanctions contre la RPDC

Photo non datée publiée le 4 mars 2016 par l'agence officielle nord-coréenne KCNA montrant le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un (centre) lors d'une inspection militaire.

La Commission nationale de défense de la RPDC a déclaré dans un communiqué publié par l'agence de presse nationale KCNA que l'armée et le peuple de la RPDC répliqueraient militairement et lanceraient "une offensive générale" en réaction aux exercices militaires conjoints menés par la Corée du Sud et les États-Unis.

Cette réplique militaire de la RPDC consistera en des "frappes nucléaires préventives et offensives" en représailles à ces "exercices militaires ouvertement axés sur le nucléaire qui cherchent à violer la souveraineté de la RPDC", selon le communiqué.

Les frappes nucléaires préventives "seront menées dans l'ordre indiqué par le Commandement suprême de l'armée populaire de Corée dans son communiqué crucial", ajoute le document.

Le Commandement suprême de l'armée populaire de Corée a menacé dans un communiqué d'attaquer d'abord le Chongwadae, le palais présidentiel sud-coréen, puis la Maison Blanche aux États-Unis.

La situation est de plus en plus grave, car les exercices militaires comprennent une "opération de décapitation" visant à renverser le pouvoir en RPDC, selon le communiqué.

L'armée populaire de Corée et le peuple participeront à l'offensive générale afin de "démontrer pleinement la puissance de leur muscle militaire, dont la force nucléaire est le pilier", peut-on lire dans le document.

Dimanche 6 mars, le ministère des Affaires étrangères de la RPDC a critiqué dans un communiqué les États-Unis et la Corée du Sud pour avoir décidé de lancer des exercices militaires conjoints baptisés "Key Resolve" et "Foal Eagle", en qualifiant ces exercices de "répétitions de guerre dangereuses" de nature agressive.

Le dirigeant suprême de la RPDC, Kim Jong Un, a déclaré vendredi 4 mars alors qu'il dirigeait un tir d'essai sur un lance-roquettes multiple de gros calibre que l'armée devrait se tenir prête à tirer les têtes nucléaires à tout moment et que la RPDC continuerait à développer son arsenal nucléaire, ce qui est le seul moyen de défendre la souveraineté de l'État.

Les exercices militaires conjoints annuels de la Corée du Sud et des États-Unis débuteront le 7 mars et se poursuivront jusqu'au 30 avril. Les exercices de cette année devraient être les plus grands jamais réalisés et mobiliser les armes les plus sophistiquées.

Xinhua/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

La région de la montagne percée à Cao Bang Cao Bang regorge de sites naturels spectaculaires. Outre la cascade de Ban Giôc, la chaîne de montagnes percées de Nui Thung, les maisons sur pilotis traditionnelles en pierre ou les superbes paysages sont autant d’atouts touristiques majeurs.