30/11/2021 11:48
La Bourse de Tokyo récupérait mardi 30 novembre dans la matinée de ses pertes des précédentes séances, emboîtant le pas à Wall Street, optimiste la veille après la panique causée vendredi par l'apparition du variant Omicron du coronavirus.
>>Japon : nouveau plan de relance de 430 milliards d'euros
>>L'économie du Japon rechute au 3e trimestre

Un homme en passant devant des écrans de cotation de la Bourse de Tokyo.
Photo : Reuters/VNA/CVN

L'indice vedette Nikkei gagnait 1,34% à 28.664,30 points vers 01h10 GMT et l'indice élargi Topix progressait de 1,40% à 1.975,81 points. Les valeurs japonaises rebondissent "quasi automatiquement après les pertes des séances précédentes", et sont soutenues aussi par la hausse de la veille à la Bourse de New York, a commenté Okasan Online Securities dans une note.

Mais les incertitudes liées au variant Omicron pesaient sur le marché, tandis que la fermeture des frontières nippones aux visiteurs étrangers, annoncée lundi 29 novembre, pourrait freiner la reprise économique, a ajouté la firme.

Le taux de chômage a légèrement reculé au Japon en octobre à 2,7% de la population active, selon des chiffres du gouvernement publiés mardi 30 novembre avant l'ouverture de la Bourse.

La production industrielle du pays a quant à elle rebondi le mois dernier (+1,1% sur un mois), selon des données également publiés mardi 30 novembre, signe d'une embellie sur le front des chaînes d'approvisionnement, durement touchées par les pénuries les mois précédents.

Du côté des valeurs, le constructeur automobile japonais Nissan (-2,13% à 580,8 yens), allié du français Renault et ancien pionnier de l'électrique, a annoncé lundi 29 novembre un objectif de 50% de véhicules électrifiés (électriques et hybrides) dans ses ventes mondiales à l'horizon 2030, contre environ 10% en 2020.

Nissan était l'un des pionniers mondiaux des véhicules électriques, avec son modèle Leaf sorti à partir de 2010. Mais il s'est fait doubler sur ce segment actuellement dominé par l'américain Tesla, et des géants automobiles comme Volkswagen mettent désormais le paquet pour accélérer dans ce domaine en pleine expansion.

Du côté des devises et du pétrole, le yen se repliait face à la monnaie américaine après sa flambée des derniers jours : un dollar américain s'échangeait pour 113,77 yens vers 01h10 GMT, contre 113,53 yens lundi 29 novembre à 21h00 GMT. Le yen reculait aussi par rapport à l'euro, qui valait 128,41 yens contre 128,19 yens la veille.

L'euro valait 1,1288 dollar, contre 1,1291 dollar lundi 29 novembre à 21h00 GMT. Le marché du pétrole était dans le vert : vers 01h00 GMT le prix du baril américain de WTI gagnait 1,44% à 70,96 USD et celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 1,1% à 74,25 USD.

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Coopération entre Saigontourist et Vietnam Airlines Un programme de promotion comprenant un forfait combiné de chambres d’hôtel et de billets d’avion est proposé aux clients du 16 au 25 janvier 2022 par Saigontourist et Vietnam Airlines.