La Bourse de Paris repasse au-dessus des 6.900 points

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,68% lundi 9 janvier, soutenue par la réouverture économique de la Chine, le ralentissement de l'inflation en zone euro et l'idée que l'économie américaine pourrait ralentir sans tomber en récession.

>> La Bourse de Paris s'envole avec la baisse de l'inflation et du gaz

>> La Bourse de Paris préserve ses gains de la semaine

>> La Bourse de Paris finit la première semaine de l'année au plus haut depuis février 2022

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,68% lundi 9 janvier, soutenue par la réouverture économique de la Chine, le ralentissement de l'inflation en zone euro et l'idée que l'économie américaine pourrait ralentir sans tomber en récession.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'indice vedette CAC 40 est monté de 46,41 points à 6.907,36 points, au-dessus des 6.900 points pour la première fois depuis le 18 février 2022, avant l'invasion russe de l'Ukraine. Vendredi 6 janvier, il avait fini en hausse de 1,47% et bouclé une semaine en progression de 5,98%, sa meilleure performance depuis novembre 2020, au moment de l'annonce de l'efficacité de vaccins contre le COVID-19.

Les investisseurs ont été satisfaits des derniers chiffres sur le marché de l'emploi américain, avec le ralentissement de la hausse du salaire horaire moyen, ainsi de la baisse du taux d'inflation en zone euro.

"Jusqu'ici les économies européenne et américaine ont été plus résilientes que prévu", commente Vincent Juvyns, stratégiste pour JPMorgan AM, ce qui encourage la thèse d'un atterrissage en douceur de l'économie américaine. Il nuance cependant et anticipe, "au mieux, une stagnation de l'économie, ce qui n'est pas un scénario très enthousiasmant".

De plus, "il n'y a pas lieu de crier victoire sur l'inflation en Europe", ce qui peut expliquer une certaine volatilité des taux obligataires. "L'inflation sous-jacente", qui exclue les prix de l'énergie et de l'alimentation, "continue de progresser", ajoute M. Juvyns.

Une prise de parole mardi du président de la Réserve fédérale Jerome Powell et la publication jeudi 5 janvier de l'indicateur de l'inflation CPI pour décembre aux États-Unis donneront aux investisseurs de nouvelles indications. Beaucoup espèrent que la Fed se montrera moins dure dans les mois à venir.

Plastique : Danone assigné en justice

Des ONG veulent qu'un juge contraigne la multinationale française des yaourts et bouteilles d'eau Danone (-1,03% à 49,14 euros) à s'affranchir de sa dépendance au plastique qui échoue souvent dans la nature, dans une assignation consultée lundi 9 janvier par l'AFP.

Carrefour en tête de gondole

L'action de Carrefour a enregistré la deuxième meilleure performance de la séance au CAC 40, gagnant 4,40% à 16,72 euros, après avoir bondi de 1,84% vendredi 6 janvier. Bank of America a rehaussé vendredi sa recommandation sur le titre pour 2023 de "neutre" à "achat", selon l'agence financière Bloomberg. Casino est aussi privilégié par la banque américaine ce qui a permis au cours de progresser de 2,36% à 11,30 euros lundi 9 janvier.

LVMH au plus haut

Le titre du numéro un mondial du luxe a atteint un niveau inédit à la clôture, à 759,60 euros, dépassant son précédent record de janvier 2022. Le cours a progressé de 1,44% lundi 9 janvier, profitant comme l'ensemble du secteur du luxe de la réouverture de l'économie de la Chine.

AFP/VNA/CVN


back to top