28/04/2022 09:36
Le Service de la culture, des sports et du tourisme de la province vietnamienne de Dak Lak et le Jeollabuk-do Center for International Affairs (JBCIA) de la province sud-coréenne de Jeollabuk-do ont récemment organisé une cérémonie virtuelle de signature d’un protocole d’accord sur la mise en œuvre du projet "Préserver et promouvoir la valeur culturelle des gongs à Dak Lak".
>>Comment la province de Dak Lak valorise-t-elle ses gongs ?
>>Diverses activités au Village de la Culture des ethnies nationales au mois de mars

La culture des gongs est considérée comme un bien précieux et sacré des minorités ethniques des hauts plateaux du Centre du Vietnam.
Photo : VNA/CVN

Selon le document, le JBCIA versera 25.042 USD, soit plus de 575 millions de dôngs, afin de conserver et la promouvoir la valeur de la culture du gong dans la province de Dak Lak. La mise en œuvre du projet aura lieu d’avril à décembre 2022 dans les districts de Lak, Krong Ana, Buon Don et Cu Mgar.

Le Service de la culture, des sports et du tourisme de la province de Dak Lak mettra en œuvre le projet en organisant des classes pour apprendre à jouer du gong.

Il fournira aussi des gongs et des costumes traditionnels aux apprenants, restaurera les rituels traditionnels et listera un certain nombre de chants de gong présentés lors de cérémonies et de festivals traditionnels au service de la conservation et de l’enseignement.

Il sera chargé d’évaluer et de sélectionner les localités liées au projet et d’élaborer un plan d’action pour que le projet soit efficace.

Le JBCIA sera chargé de superviser les dépenses et le rythme du projet. Il élaborera un plan de suivi du projet et surveillera les résultats du projet en fonction de critères pour chaque activité.

L’espace de la culture des gongs est considéré comme un bien précieux et sacré et est devenu l’identité culturelle des minorités ethniques des Hauts plateaux du Centre. C’est une source d’inspiration pour les artistes et les auteurs pour créer des épopées.

Dans l’espace de la culture des gongs dans les hauts plateaux du Centre, qui a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005, Dak Lak joue un rôle important. Ses habitants conservent 2.100 ensembles de gongs : des milliers d’entre eux en jouent et des centaines d’entre eux savent ajuster leurs instruments. Dans cette province, la préservation et la valorisation des gongs sont une affaire commune, des autorités comme de toute la population.

Après que l’espace de la culture des gongs a été reconnu patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2008 par l’UNESCO, Dak Lak a publié de nombreux projets et résolutions pour préserver et promouvoir la valeur du patrimoine culturel des gongs.

Grâce à cela, le mouvement d’apprentissage et de présentation des gongs est devenu populaire dans les provinces des hauts plateaux du Centre en général et dans la province de Dak Lak en particulier, contribuant à l’amélioration de la vie spirituelle des minorités ethniques de la province et à l’attrait de touristes.

NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

La province de Bên Tre dispose d'un potentiel immense pour développer l’écotourisme La province de Bên Tre, bien connue sous le nom de "royaume des cocotiers", est située à l’une des embouchures du Mékong et au point de rencontre de quatre bras du fleuve.