Économie
Hô Chi Minh-Ville a besoin de nombreuses solutions d'IA “étroites”

L'intelligence artificielle (IA) est divisé en deux groupes : “large” et “étroit”. L'IA "large" est orientée vers le développement de systèmes qui donnent automatiquement des solutions. Cependant, l'IA au Vietnam n'a pas encore atteint le stade. Pour l’instant, elle doit seulement réaliser des tâches répétitives à grande échelle et régulières.

>> La transformation numérique, une tendance inévitable

>> Viettel se veut leader dans l'e-transformation

La transformation numérique globale de Hô Chi Minh-Ville est classée au 3e rang sur 63 provinces et villes du pays.

Le vice-ministre des Sciences et des Technologies, Bùi Thê Duy, a donné ces observations lors du récent séminaire "Application de l'IA dans le domaine de l'administration publique", à Hô Chi Minh-Ville.

Le directeur du Service de l'information et de la communication de Hô Chi Minh-Ville, Lâm Dinh Thang, a informé : "En 2022, Hô Chi Minh-Ville est déterminée à mettre en œuvre l'e-transformation. Elle a lancé plusieurs plateformes clés pour servir les habitants, les entreprises et la gouvernance. Par exemple, le système de surveillance gère les plaintes et les pétitions via le standard 1022, le système de règlement des procédures administratives de la ville".

M. Thang a ajouté que l'application de l'IA à Hô Chi Minh-Ville, en particulier dans l'administration publique, n'est pas systématique, méthodique et synchrone. C’est pourquoi, la ville se concentrera sur les données numérisées dans l'administration publique.

L'e-transformation aide à la planification urbaine.

"Actuellement, le Service se coordonne avec le Conseil populaire de la ville pour construire un +assistant virtuel+ pour vérifier et trier les demandes envoyées au Conseil populaire afin de réduire la durée de traitement ", a informé M. Thang.

Le vice-président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, Duong Anh Duc, a déclaré qu'en tant que membre permanent chargé de l’e-transformation, le Service de l'information et de la communication doit être le pionnier pour se coordonner avec les autres agences afin d'accélérer la transformation numérique, en particulier dans l'administration publique.

"Il est nécessaire de définir clairement “ IA” et “technologie d’information” avant de pouvoir vraiment mettre l'IA en application pour améliorer et réformer la capacité de gestion de l'administration publique, en évitant la situation d'étiquetage de l'IA sur l'ancienne plate-forme", a déclaré M. Duc.

Des problèmes qui peuvent être réglés par l'IA

Selon le Service municipal de l'information et de la communications, il existe une dizaine de problèmes majeurs pour lesquels les unités publiques doivent appliquer l'intelligence artificielle pour éliminer les chevauchements et les doubles emplois dans les activités professionnelles.

En conséquence, le représentant du SIC a commandé des solutions IA dans la gestion des données afin de réduire le temps de collecte ; déterminer et prévoir la valeur foncière en fonction du marché ; programmer le traitement des déchets ; détecter les incidents, prédire les besoins des usagers du métro ; résoudre les questions liées au trafic…

Selon M. Duy, la réalité est que le Vietnam n'a pas autant de ressources scientifiques, technologiques et humaines que les pays leaders dans l'infrastructure informatique et l’IA.

"Nous ne nous attendons pas à ce que l'IA remplace les humains, mais elle devra aider à résoudre des tâches répétitives à grande échelle, réduisant la charge de travail des fonctionnaires de l'État", a déclaré M. Duy. Il a également soulevé la question du déploiement d'applications d'IA, en termes de couloirs juridiques, de protection des données personnelles des utilisateurs, de décentralisation et de gestion des données…

Nguyên Thiên Nhân, ancien secrétaire du Comité du parti de Hô Chi Minh-Ville, a déclaré que l'IA doit faire en sorte que les managers la considèrent comme un outil utile pour aider à réduire la pression au travail, et rendre les gens plus heureux.

Pour atteindre cet objectif, les autorités locales doivent exhorter les entreprises à présenter des solutions technologiques et leur donner des commandes. Ensuite, il faut organiser des séminaires et des formations pratiques pour les fonctionnaires, proposer une offre compétitive, et acheter des solutions adaptées aux besoins locaux.

         Texte et photos : Quang Châu/CVN

back to top