14/05/2020 07:30
"Une grande partie de ma vie de peintre s’est focalisée sur le portrait du Président Hô Chi Minh", confie Trân Xuân Phuc. En 40 ans de métier, il a en effet dessiné plus de 2.000 portraits du leader bien-aimé.
>>Le Président Hô Chi Minh, héros de la libération nationale
>>Alain Ruscio : "Hô Chi Minh, un exemple qui reste très actuel"
>>Hô Chi Minh, le grand Père de la nation

Le portraitiste Trân Xuân Phuc à côté d’un portrait de Hô Chi Minh.
Photo : Dinh Toàn/CVN

On peut dire sans exagération que Trân Xuân Phuc, 56 ans, est parmi les meilleurs portrai-tistes vietnamiens du Président Hô Chi Minh. "L’Oncle Hô et sa vie révolutionnaire sont pour moi une source d’inspiration inépuisable. C’est mon père, le peintre Trân Xuân Vi, qui m’a insufflé cette passion dès mon enfance", raconte-t-il.

Tout a commencé au début des années 1970, où son père a eu l’honneur de rencontrer Hô Chi Minh lors de sa visite de travail à Thanh Hoa (Centre), province natale du peintre. "Mon père m’a dit qu’en le voyant avec son allure si simple, sa mine si douce et son sentiment si affectueux apparaître devant le peuple, il a eu l’idée d’en faire un croquis. Moi, j’étais tout jeune, et sa passion, j’en ai hérité. Le premier portrait que j’ai dessiné dans ma vie fut celui de l’Oncle Hô, j’avais alors 15 ans", dévoile Trân Xuân Phuc.

Bon coup de pinceau

Le peintre Xuân Phuc, dont les quatre frères sont aussi tous peintres, a "un coup de patte", selon ses confrères. Sa particularité, c’est son penchant pour les portraits, notamment ceux de Hô Chi Minh. Au temps où il était soldat, entre 1981 et 1984, Xuân Phuc se chargeait exclusivement du dessin des affiches au service de l’armée, dont de nombreux portraits de l’Oncle Hô. "Quelle fierté d’avoir un tableau grand format représentant le Président fixé dans la salle de tradition de la Division d’infanterie de la IVe Région militaire !", exprime-t-il.

Démobilisé, Xuân Phuc fit divers boulots à Thanh Hoa, mais "jamais mes pinceaux et brosses ne furent délaissés", assure-t-il avec un brin d’orgueil. L’année 1997 a marqué un tournant dans la vie profession-nelle du peintre. Déménageant à Hanoï, sa famille logea dans une ruelle. Son boulot principal et préféré était de portraiturer le Président Hô Chi Minh bien-aimé. Ses œuvres étaient exposées au salon de peintures, au No93 rue Dinh Tiên Hoàng, une adresse bien connue des professionnels et amateurs de la peinture.

Nombreux furent les tableaux signés Trân Xuân Phuc, comme L’Oncle Hô saluant de la main, L’Oncle Hô lisant le journal, L’Oncle Hô et des soldats, L’Oncle Hô et des policiers… "Mes portraits étaient bien accueillis et commandés par nombre de visiteurs. Et je m’en réjouissais", s’enthousiasme le portraitiste. Les fans des images de Hô Chi Minh signées Trân Xuân Phuc se multipliaient. Rien qu’à Hanoï, six boutiques de peintures passèrent commande. Nombre d’unités des forces armées étaient aussi ses clients fidèles. 

L’Oncle Hô dans deux œuvres signées Trân Xuân Phuc.
Photo : CTV/CVN

"Sous son pinceau, le portrait semble très vivant. Dans les yeux de l’Oncle Hô en particulier, on voit à la fois l’intelligence, la clarté, la douceur et l’affection", observe un responsable de l’Association des peintres du Vietnam.

Moments de bonheur

"Qu’en pensez-vous chaque fois que vous vous mettez à reproduire l’image de l’Oncle Hô sur le papier ?". À cette question discrète, la réponse du peintre est tout simple : "J’imagine alors que je suis en train de m’entretenir avec lui. C’est un moment de bonheur". La passion ne suffit pas. Il a en effet fallu pour le portraitiste des années de patience pour obtenir ce résultat. Il a étudié la vie de l’Oncle Hô à travers des documents, livres et journaux, auprès de témoins de sa vie révolutionnaire, et aussi de peintres expérimentés. "Pour moi, même les magnifiques poèmes du Président Hô étaient une source d’inspiration", ajoute-t-il.

Xuân Phuc a peint plus de 2.000 portraits de Hô Chi Minh. Ses œuvres sont conservées dans divers musées et centres d’exposition tant dans le pays qu’à l’étranger, dont la Russie, la France, la Thaïlande… Ses portraits de Hô Chi Minh occupent aussi des places d’honneur dans des bureaux et salles de réunion des dirigeants du Parti et de l’État. Ainsi, au 3e étage du Palais présidentiel à Hanoï trône un tableau majestueux de 1,1 m x 1,6 m titré L’Oncle Hô saluant de la main.

Questionné sur le tableau qu’il trouve le plus à son goût, Xuân répond sans hésitation : "C’est +L’Oncle Hô - le Soleil+. Ce chef-d’œuvre, je l’ai fait en 2010 à l’issue d’une idée nourrie durant trois ans. Je l’ai achevé juste à l’occasion du 120e anniversaire de la naissance du Président, le 19 mai". Hormis les portraits, Trân Xuân Phuc réalise aussi des peintures de paysages de style figuratif, des natures mortes… Leur point commun : l’aspect extrêmement vivant et une gamme de couleur foncée.

En 2015, le peintre a ouvert, à Hanoï, une exposition individuelle qui a eu un grand écho parmi les peintres professionnels et amateurs. “Parmi les peintures exposées, celle titrée +L’usine thermoélectrique de Yên Phu+ a été vendue 10.000 dollars”, vante-t-il. L’artiste est doué aussi pour la poésie et la photographie. "La peinture semble être mon métier prédestiné. Ma vie est liée étroitement aux pinceaux et aux brosses", conclut-il, satisfait.  

Nghia Dàn/CVN
          
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Séjours à prix cassés dans des palaces 5 étoiles de Saigontourist Deux des meilleurs hôtels 5 étoiles du groupe Saigontourist à Hô Chi Minh-Ville proposent des promotions très attrayantes jusqu’à la fin de l’année.