30/04/2020 08:30
Afin de bien négocier le virage de la 4e révolution industrielle, les ressources humaines sont pour Hô Chi Minh-Ville l’un des facteurs importants et prioritaires. Pour améliorer leur qualification, une coopération étroite entre universités et entreprises est nécessaire.
>>Phu My Hung, une bulle de sérénité et de modernité
>>Hô Chi Minh-Ville : nouvelle physionomie après 45 ans
>>Vers une interaction accrue avec les citoyens
>>Villes intelligentes : opinions et désirs des jeunes

Chaîne de production d’une société textile à Hô Chi Minh-Ville.

Ces dernières années, le réseau des établissements de formation professionnelle à Hô Chi Minh-Ville a progressé tant en termes de volume que de qualité. La proportion d’étudiants fraîchement diplômés ayant des emplois stables est élevée.

La combinaison école-entreprise a progressivement affirmé son importance dans la formation des ressources humaines pour les activités de services, la production et les affaires, contribuant à améliorer la compétitivité régionale, en particulier dans le processus de développement de la ville.

L’apprentissage connaît son heure de gloire

L’un des modèles actuels choisi par de nombreuses écoles et institutions de formation professionnelle est une combinaison école-entreprise, également appelée "apprentissage", "alternance" ou "contrat de professionnalisation", avec 30% du temps d’enseignement théorique à l’école et 70% de pratique à l’entreprise.

Les représentants du Service du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales de Hô Chi Minh-Ville estiment que le premier avantage de ce système est de permettre aux élèves et étudiants de mettre en pratique leurs compétences théoriques, d’accéder à des technologies modernes et de trouver un emploi plus rapidement après l’obtention de leur diplôme.

Du côté de l’entreprise, les avantages sont la formation de ressources humaines pour les activités de production, la réduction des coûts de formation continue et la participation aux offres en ressources humaines en fonction des besoins de la société. Grâce à ce lien, l’école réduit ses investissements dans de nouvelles installations et de nouveaux équipements, et accroît l’attrait des étudiants dans l’enseignement  professionnel.

L’une des premières écoles à avoir appliqué ce modèle est le Collège de technologie informatique Thu Duc (CTI). Sa directrice Nguyên Thi Ly fait savoir que l’établissement et ses partenaires partagent régulièrement des informations sur les formations proposées, organisent des visites et offrent des stages aux étudiants. Ainsi, le lien entre l’école et l’entreprise est renforcé et permet de faciliter l’accès au marché du travail pour les nouveaux diplômés.

D’après Nguyên Thi Ly, le programme comprend l’accueil des professeurs et étudiants pour les visites et la pratique, la mise en place d’une bourse, de matériel de formation, du recrutement des étudiants après l’obtention du diplôme, l’orientation professionnelle et l’accréditation des programmes de formation. Dans le but de favoriser le développement de la ville grâce aux industries phares, le CTI a signé un accord de coopération avec une centaine d’entreprises.

Du point de vue de l’entreprise, Nguyên Thi Thu Trang, présidente du conseil des membres de la société Tân Cang, a exprimé son enthousiasme face à la mise en place de ce modèle d’apprentissage. À son avis, ce système aidera les étudiants à s’adapter plus facilement aux exigences de leurs futurs emplois.

L’Université d’économie et de finance de Hô Chi Minh-Ville, les universités FPT et Dai Viêt Saigon rencontrent la même situation. Elles ont également transformé le modèle traditionnel de formation en une collaboration avec de nombreuses entreprises vietnamiennes et étrangères afin de former des étudiants compétents et répondant à la demande du marché.

Le modèle de l'"alternance" dans les établissements de formation professionnelle et les entreprises permet de répondre à la demande d’une main-d’œuvre hautement qualifiée.

Selon les statistiques du Service municipal du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales, fin 2018, Hô Chi Minh-Ville comptait 13 écoles pilotant ce programme en "alternance", avec la participation directe d’une cinquantaine d’entreprises.

Encore du pain sur la planche

Pour Trân Quang Binh, enseignant au Collège d’économie et de technologie de Hô Chi Minh-Ville, ce type de formation permettra aux apprenants de mieux comprendre les réalités du monde professionnel et d’avoir l’occasion de mettre en pratique la théorie acquise à l’école grâce à des professionnels. Cependant, ce modèle présente également certaines lacunes. Ainsi, à son avis, de nombreuses écoles et entreprises s’arrêtent au mémorandum sans engagement et responsabilité entre les deux parties.

Par ailleurs, un certain nombre d’entreprises qui ont signé le contrat ne soutiennent pas suffisamment les étudiants dans leur formation professionnelle. La signature est uniquement réalisée dans le but de promouvoir leur marque. Pham Quang Trang Thuy, directrice du collège professionnel de technique-informatique Hùng Vuong, partage le même avis que la difficulté actuelle de nombreux établissements de formation professionnelle est le budget alloué qui ne suffit pas à payer les professeurs venant des entreprises, et ne permet pas aux écoles d’augmenter leurs frais de scolarité.

Selon le Dr. Vu Xuân Hùng, chargé de la formation du Département général de l’enseignement professionnel, relevant du ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, il est nécessaire de définir clairement les droits et devoirs des parties concernées afin de développer un mécanisme de coordination plus efficace entre l’État, l’entreprise et l’école ; clarifier les politiques pour les enseignants, les formateurs issus de l’entreprise; renforcer les prévisions du marché du travail et créer des modèles de partenariat public-privé.

En 2020, la ville se concentre sur la rationalisation et la réorganisation de son mécanisme d’établissements d’enseignement professionnel de manière ouverte et flexible. Le modèle de l'"alternance" continue d’être mis en œuvre dans les établissements de formation professionnelle et les entreprises pour répondre à la demande d’une main-d’œuvre hautement qualifiée.

Texte et photos : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Insider : la baie de Ha Long classée parmi les 50 plus belles merveilles naturelles La baie de Ha Long dans la province de Quang Ninh a été classée parmi les 50 plus belles merveilles naturelles du monde, selon le site américain Insider. Sa beauté naturelle en fait l'un des sites touristiques de premier plan du Vietnam, selon Insider.