Gustavo Petro investi président, le premier de gauche de l'histoire de la Colombie

Gustavo Petro a prêté serment dimanche 7 août devant des centaines de milliers de personnes qui ont assisté à sa cérémonie d'investiture à Bogota, devenant ainsi le premier président de gauche de Colombie.

>>Colombie : la lutte contre la déforestation, le défi du nouveau président

>>Gustavo Petro élu premier président de gauche de l'histoire de la Colombie

Le président colombien Gustavo Petro à l'issue de son discours d'investiture, à Bogota, le 7 août.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Je jure devant Dieu et je promets au peuple de respecter fidèlement la Constitution et les lois de la Colombie", a déclaré l'ancien sénateur de 62 ans.

M. Petro succède au très impopulaire Ivan Duque pour un mandat de quatre ans qu'il entame avec le soutien d'une majorité de gauche au Congrès.

Le président colombien Gustavo Petro a proposé dans son discours d'investiture de créer un fonds international pour protéger l'Amazonie, en proie à la déforestation.

"Où est le fonds mondial pour sauver la forêt amazonienne? (...) Nous pouvons transformer toute la population de l'Amazonie colombienne en une population protectrice de la forêt, mais nous avons besoin de financements du monde entier pour ce faire", a affirmé le premier président de gauche de l'histoire de la Colombie.

Pour protéger le "poumon de la planète", M. Petro a suggéré à la communauté internationale de réduire la dette extérieure au profit du financement d'actions "pour sauver et restaurer nos forêts".

"Diminuons la dette extérieure et dépensons l'excédent pour sauver la vie humaine. Si le FMI (Fonds monétaire international, ndlr) aide à transformer la dette en actions concrètes contre la crise climatique, nous obtiendrons une nouvelle économie prospère et une nouvelle vie pour l'humanité", a-t-il expliqué.

Il a notamment fait campagne en promettant d'accélérer la transition vers des sources d'énergies propres et de freiner la déforestation de l'Amazonie, dont l'écosystème est crucial pour absorber les gaz à effet de serre.

Selon des organisations de protection de l'environnement, la Colombie a perdu pendant le mandat de son prédécesseur Ivan Duque (2018-2022) une superficie forestière d'au moins 7.018 km².

D'immenses incendies constituent la principale cause de déforestation amazonienne, provoqués notamment par l'élevage intensif, l'exploitation agricole et la culture de la drogue.


APS/VNA/CVN