28/08/2021 18:50
Max Verstappen a pris les devants avec le meilleur temps des essais libres du Grand Prix de Belgique vendredi 27 août à Spa... mais a fini la journée dans le mur après avoir perdu le contrôle de l'arrière de sa monoplace.

>>F1 : Hamilton reste le boss à Silverstone et défie Verstappen
>>GP d'Autriche : Verstappen remporte son 3e Grand Prix d'affilée
>>F1 : Verstappen s'envole sur le Red Bull Ring
 

Le pilote néerlandais Max Verstappen, meilleur temps des essais libres du Grand Prix de Belgique, au volant de sa Red Bull, le 27 août sur le circuit de Spa-Francorchamps.
Photo : AFP/VNA/CVN


Sept kilomètres ne suffisent pas à les séparer : sur le circuit le plus long du calendrier, en plein cœur des Ardennes belges, Max Verstappen (Red Bull), 2e du championnat, et Lewis Hamilton (Mercedes), leader avec huit points d'avance, se sont tenus à moins d'un dixième de secondes aux essais libres 2.

De quoi promettre, comme depuis le début de saison, une bataille féroce pour la pole position lors des qualifications de cette 12e manche, samedi 28 août à 15h00, avec le crachin belge au rendez-vous.

En attendant ces qualifs, précédées de la 3e séance d'essais samedi midi 28 août, Verstappen a donc pris le meilleur temps (1:44.472) devant Valtteri Bottas (1:44.513) et Hamilton (1:44.544). Mais à trois minutes de la fin, il est parti à la faute et a heurté le mur de protection avec l'arrière de sa monoplace, avant d'en sortir sans problème.

Le Yin et le Yang pour le Néerlandais né en Belgique, qui compte sur deux Grands Prix "à domicile", ici et la semaine prochaine aux Pays-Bas, pour repasser en tête devant son rival britannique - en quête lui d'une 100e victoire en GP.

Leclerc sorti de piste 

L'Espagnol Fernando Alonso, qui vient de prolonger avec Alpine pour 2022, a pris le 4e temps devant le Français Pierre Gasly (AlphaTauri). L'autre Français Esteban Ocon (Alpine), tout juste vainqueur du Grand Prix de Hongrie, a pris le 7e temps, mais s'est fait peur avec un tête-à-queue.

 

Le pilote britannique Lewis Hamilton, au volant de sa Mercedes, lors de la 1re séance d'essais libres du Grand Prix de Belgique de Formule 1, le 27 août sur le circuit de Spa-Francorchamps.
Photo : AFP/VNA/CVN


Avant l'accident de Verstappen, la session avait été interrompue à 16 minutes du terme après la sortie de piste du Monégasque Charles Leclerc, qui n'a pu prendre que le 18e temps.

Après Alonso jeudi 26 août, la mi-journée vendredi 27 août a été choisie par Red Bull pour annoncer la prolongation pour 2022 de Sergio Pérez. Le Mexicain de 31 ans, loin de son équipier Verstappen, n'a pris que le 10e temps des essais après cette annonce.

Sa prolongation, qui n'est pas une surprise, ferme la porte à un retour de Gasly chez Red Bull. Le Français devrait ainsi continuer l'an prochain chez AlphaTauri, écurie soeur de Red Bull.

Contrairement à l'écurie autrichienne, Mercedes n'a toujours pas annoncé le nom de son 2e pilote l'an prochain pour accompagner Hamilton. Cela doit se jouer entre l'actuel Bottas et le prétendant George Russell (Williams).

Dernier de la feuille de temps vendredi 27 août, Mick Schumacher portait lui un casque spécial, hommage au 30e anniversaire du premier Grand Prix de son père, la légende Michael Schumacher.

Le circuit de Spa-Francorchamps, qui fête ses 100 ans en 2021, a accueilli en août 1991 les débuts de "Schumi", au volant d'une Jordan... avant de signer avec Benetton dès le GP suivant, de participer à un total de 307 Grands Prix, pour 91 victoires et sept titres mondiaux - un record qu'il partage désormais avec Hamilton.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Le secteur touristique de Hanoï s'adapte à la nouvelle situation Si la 4e vague de COVID-19 a fortement impacté le tourisme au Vietnam, entre autres à Hanoï, elle a également ouvert des opportunités pour restructurer cette industrie, changer les approches du marché et aligner les produits sur la demande des voyageurs et la réalité.