16/10/2021 21:30
La peintre et architecte Trân Thi Thanh Thuy dirige le groupe "Esquisses urbaines de Hanoï" dont elle a participé à la création. Les membres du groupe ont signé des milliers d’esquisses consacrées à la capitale vietnamienne et à sa population.
>>Les croquis des délices de Hanoï épatent la galerie
>>Hanoï, la fièvre créatrice
>>COVID-19 : les dessinateurs d'Urban Sketchers rejoignent la lutte
>>Ces dessinateurs urbains qui préservent les mémoires de Hanoï

La peintre et architecte Trân Thi Thanh Thuy.
Photo : HNM/CVN

Née en 1975 à Hanoï, Trân Thi Thanh Thuy est diplômée de l’École supérieure d’architecture de Hanoï où elle enseigne aujourd’hui. En septembre 2016, avec ses amis Dinh Hai, Chu Quôc Binh et Nguyên Hoàng Lâm, elle a créé "Esquisses urbaines de Hanoi", qui réunit à présent plus de 5.000 membres, de tous âges et tous milieux sociaux confondus, y compris des étrangers.

"À la fin de ma première année universitaire, j’avais pour devoir de croquer le vieux quartier de Hanoi et ce devoir m’a donné l’idée de faire quelque chose pour préserver ma ville dans tout ce qu’elle avait de bien", raconte-t-elle.

"Mais ce n’est qu’en 2016 que j’ai pu concrétiser cette idée en créant avec mes amis +Esquisses urbaines de Hanoï+. Nous avons posté nos esquisses sur Facebook pour essayer d’inspirer nos amis. Ce qui nous a vraiment surpris, c’est que lors de nos sorties, beaucoup de personnes lambda ont proposé de nous rejoindre. Ce n’étaient ni des peintres ni des architectes mais tout simplement des passionnés de Hanoï. De fil en aiguille, ils deviennent plus sûrs d’eux-mêmes et arrivent à dessiner ce qu’ils veulent".

Tous les week-ends, les membres du groupe se donnent rendez-vous dans un endroit précis de Hanoi pour dessiner et apprendre les uns des autres. Nguyên An Duy, qui est un adolescent, est très content de développer son don pour le dessin.

"Les dessins me permettent d’immortaliser la beauté de Hanoi et me rendent encore plus amoureux de la ville", dit-il.

Lê An Bich Hà, une autre membre du groupe, dit n’avoir pas ce don pour le dessin qu’a An Duy, mais qu’elle se sent toujours encouragée par la cheffe Trân Thi Thanh Thuy.

"Thanh Thuy est quelqu’une d’extrêmement motivé et d’inspirant. Elle nous a transmis sa passion pour Hanoi et pour les esquisses", constate-t-elle.

Le livre "Impressions hanoiennes - des esquisses de constructions françaises".
Photo : CTV/CVN

Après avoir esquissé les anciens immeubles d’habitation collective et l’ancien quartier de Hanoï, le groupe a publié le livre Impressions hanoiennes - des esquisses de constructions françaises. Mais les membres du groupe ne se limitent pas aux esquisses de Hanoi, ils dessinent également d’autres villes, comme Bac Ninh, Dà Lat, Huê et Hôi An… Membre de l’Association mondiale des amateurs d’esquisses, "Esquisses de Hanoï participe tous les ans et depuis 2016 au salon annuel de sa filiale asiatique. Trân Thi Thanh Thuy y joue un rôle prépondérant", affirme son collègue Trinh Ngoc Liên, à l’École supérieure d’architecture de Hanoï.

"Thanh Thuy est une grande passionnée lorsqu’elle dessine les Hanoiens, discute avec eux et leur partage ce qu’elle a appris sur sa ville. Ses esquisses ne sont pas que des plans de dessin, chacune raconte une véritable histoire", commente-t-il.

Avec ses amis, Trân Thi Thanh Thuy a contribué à rendre Hanoï plus attractive aux yeux d’amis étrangers. Certains affirment être venus découvrir la ville après avoir vu les travaux d’Esquisses de Hanoï.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Des circuits au départ et à destination des Des circuits de visite sont organisés depuis novembre par Saigontourist Travel. Les programmes amènent les voyageurs dans des localités non infectées par le COVID-19, dans le Sud mais aussi le Nord du pays.