30/03/2011 02:41
Un environnement plus favorable devrait offrir davantage opportunités d'investissement au Vietnam, ont souligné les dirigeants des entreprises à participation étrangère en activité au Vietnam, lors d'un entretien avec le journal Dâu tu.
"L'année 2011 sera pleine de succès"
Cette année, la sarl Maersk Line Vietnam table sur une croissance d'environ 8%, selon son directeur général Peter Smith. Cette sarl continuera d'investir dans son personnel, l'élément principal qui la différencie de ses concurrents. Un autre membre du groupe A.P.Mollet-Maersk, APM Terminals, devrait mettre en service le terminal international de Cai Mep (CMIT) cette année. L'objectif de Maersk Line Vietnam, en particulier, et du groupe A.P.Mollet-Maersk, en général, sera de continuer à renforcer les investissements au Vietnam pour cette année.

"Continuer à fournir des produits amicaux avec l'environnement"
L'objectif de la sarl Nippon Paint Vietnam, depuis 2010 et pour les années à venir, est de continuer à produire des peintures de haute qualité qui ne nuisent pas à la santé et ne polluent pas l'environnement. C'est ce qu'a souligné son directeur général Ee Soon Hean. Nippon Paint Vietnam a construit deux usines au Vietnam et un centre technique à la ville de Biên Hoà, province de Dông Nai (Sud). Une usine de Nippon Paint à Dông Nai devrait officiellement entrer en service cette année.

"Plusieurs potentialités et opportunités sur le marché vietnamien"
La professeur Merilyn Liddell, directrice générale de l'Université internationale RMIT Vietnam, explique que c'est le bon moment pour participer à l'éducation au Vietnam car les Vietnamiens ont besoin d'une éducation répondant aux normes internationales. Cependant, les procédures administratives compliquées sont un souci qui peut encore surprendre les investisseurs qui viennent ici. Mais, selon elle, bon nombre de potentialités et d'opportunités attendent les investisseurs étrangers qui ont l'intention de travailler sérieusement au Vietnam.

"L'important est de développer l'industrie auxiliaire"
Selon les investisseurs étrangers, surtout des Japonais, les avantages du Vietnam sont les politiques préférentielles dans l'investissement, la forte croissance économique, des niveaux de salaire raisonnables et un marché de consommation plein de promesses. Cependant, la faiblesse de l'industrie auxiliaire engendre des difficultés dans la production des entreprises vietnamiennes. Face à cette situation, la priorité du Vietnam dans les années qui viennent est de renforcer le développement de l'industrie auxiliaire, sans oublier de perfectionner les couloirs juridiques et d'améliorer la qualité de la main-d'œuvre, souligne Harumitsu Hida, consul général du Japon à Hô Chi Minh-Ville.

"Les ressources humaines sont la clé de voûte pour la tranquillité psychologique des investisseurs"
Tsunoda Shinji, directeur général de la compagnie Juki Vietnam, apprécie hautement l'environnement d'investissement du Vietnam. Cependant, la qualité de la main-d'oeuvre reste un souci. Juki Vietnam cherche à renforcer la coopération avec les universités et les écoles de formation professionnelle pour recevoir des stagiaires. Selon un mémorandum signé en 2007, pour une durée de cinq ans, avec l'École polytechnique de Hô Chi Minh-Ville, Juki Vietnam s'engage à octroyer des bourses de 6.500 dollars/an aux étudiants brillants. À l'heure actuelle, Juki Vietnam accélère la fabrication de pièces détachées et l'assemblage de machines à coudre dans la zone franche Tân Thuân à Hô Chi Minh-Ville.

"Le Vietnam reste toujours le marché potentiel de grands investisseurs"
La compagnie française Qualasa se considère comme un pont reliant des investisseurs vietnamiens et étrangers. Des paysans laborieux, l'application de techniques avancées ainsi que la promulgation de politiques préférentielles en faveur des investisseurs étrangers sont les facteurs qui ont permis au Vietnam d'attirer l'attention des groupes et compagnies de premier rang mondial dans le domaine agricole. Telle est l'estimation de Xavier Bocquillet, directeur exécutif de Qualasa.

"Il est nécessaire de remettre en état les infrastructures"
Bien que le marché immobilier du Vietnam ait dernièrement connu un développement modeste, mais on a vu un bel essor des hôtels, parce que le Vietnam est toujours une destination intéressante pour les touristes étrangers. "Pour attirer les investissements dans le domaine de l'immobilier, il est nécessaire au Vietnam de remettre en état les infrastructures, notamment le système de voies de communication", souligne James J. Murren, directeur général du groupe MGM (États-Unis).

Câm Sa/CVN
30/3/2011
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Le printemps arrive chez les Xa Phang de Diên Biên Nous nous rendons aujourd’hui à Thèn Pa, un hameau rattaché à la commune de Sa Lông, dans la province septentrionale de Diên Biên, pour découvrir la façon dont les Xa Phang célèbrent le Têt.