04/12/2021 16:00
Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.
>>Belgique : de nouvelles mesures strictes pour contenir la propagation du COVID-19
>>COVID-19 : désormais neuf cas d'Omicron en France

Les gens portent des masques pour empêcher la propagation du coronavirus sur un marché de Noël à Berlin, en Allemagne, le 3 décembre.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'a pas été informée à ce stade d'un décès lié au nouveau variant Omicron, selon un porte-parole de l'organisation à Genève.

Classé inquiétant par l'OMS, ce variant a d'abord été détecté en Afrique australe. Depuis que les autorités sanitaires sud-africaines ont alerté l'OMS le 24 novembre, des infections par Omicron ont été constatées dans au moins 38 pays dans le monde.

De premiers cas de transmission locale du variant Omicron ont été signalés aux États-Unis et en Australie.

Omicron, possible menace pour la croissance mondiale 

Le Fonds monétaire international (FMI) envisage de réviser en baisse ses prévisions de croissance mondiale en raison du nouveau variant Omicron qui se répand dans le monde, a indiqué vendredi 3 décembre la directrice générale de l'institution.

Le FMI a déjà révisé en octobre en baisse ses prévisions de croissance du Produit intérieur brut mondial à 5,9% en 2021 contre 6% en juillet, en raison des problèmes de logistique et à cause d'une vaccination inégale.

Pour 2022, il tablait alors sur une croissance mondiale inchangée à 4,9%.

Fête à Oslo, foyer Omicron ? 

Plus de la moitié des quelque 120 participants d'une fête à Oslo la semaine dernière, tous vaccinés, ont été testés positif au COVID-19. Le variant Omicron avait été confirmé vendredi 3 décembre soir dans treize cas et était jugé probable pour d'autres.

L'un des participants était récemment revenu d'Afrique du Sud.

Belgique : vacances de Noël précoces pour les écoliers

Les écoles maternelles et primaires de Belgique fermeront leurs portes pour les congés de Noël avec une semaine d'avance, a annoncé le Premier ministre belge Alexander De Croo.

"Nous devons prendre des mesures pour réduire le plus rapidement possible la pression sur les hôpitaux" qui n'est "pas tenable", a-t-il déclaré, en annonçant un durcissement des restrictions dès samedi 4 décembre.

Irlande : nouvelles restrictions avant Noël 

Le gouvernement irlandais a annoncé vendredi 3 décembre la mise en place de nouvelles restrictions du 7 décembre au 9 janvier, dont notamment la fermeture des discothèques et la distanciation physique dans certains endroits, pour tenter de limiter les contaminations au COVID-19 et prévenir la propagation du nouveau variant Omicron.

France : "blâme" au professeur Raoult 

Le professeur Didier Raoult a été sanctionné à Bordeaux d'un "blâme" par ses pairs pour avoir enfreint le code de déontologie médicale en promouvant l'hydroxychloroquine contre le COVID-19, malgré l'absence d'effet prouvé.

France : vaccination des enfants à risque 

En France, la vaccination sera ouverte "mi-fin décembre" aux enfants de 5 à 11 ans à risque de développer des formes graves, et probablement aux autres enfants en janvier de façon "progressive et facultative", a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran.

Par ailleurs, les autorités sanitaires ont recensé douze cas d'infection par Omicron en France.

Suisse : plus de quarantaine mais des tests plus stricts 

La Suisse supprime dès samedi 4 décembre l'obligation de quarantaine pour les personnes vaccinées mais durcit les exigences de tests. Outre un test PCR négatif avant leur entrée, elles devront procéder à un second test -PCR ou antigénique- entre le quatrième et le septième jour après leur arrivée.

Plus de 5,2 millions de morts 


La pandémie a fait au moins 5.233.111 morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi vendredi 3 décembre en milieu de journée par l'AFP à partir de sources officielles.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 787.681 morts, devant le Brésil (615.400), l'Inde (470.115), le Mexique (294.715) et la Russie (278.857).
L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au COVID-19, que le bilan de la pandémie dans le monde pourrait être deux à trois fois plus élevé.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Coopérer pour promouvoir la transformation numérique dans le tourisme Le Centre de promotion du tourisme de Dà Nang et la Sarl Klook Travel Vietnam ont signé le 21 janvier un accord pour renforcer la coopération et accélérer la communication pour promouvoir le tourisme local.