11/07/2020 15:51
Le nombre des cas de COVID-19 a récemment explosé, mais on peut "encore" maîtriser la situation à condition d'intervenir très rapidement sur les foyers de la maladie, a estimé vendredi 10 juillet l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
>>La pandémie accélère sur le continent américain, sans épargner les puissants
>>Le point sur la pandémie dans le monde

Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Gebreyesus, le 3 juillet au siège de l'organisation à Genève.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Seule une action agressive combinée à une unité nationale et une solidarité mondiale peut renverser la trajectoire", a déclaré à Genève le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, selon lequel "il existe de nombreux exemples dans le monde entier qui ont montré que même si l'épidémie est très intense, elle peut encore être ramenée sous contrôle".

Et ce bien que, a-t-il souligné, les contaminations aient "plus que doublé ces six dernières semaines".

Si des cas réapparaissent, il faut "agir vite", a insisté Maria Van Kerkhove, une autre responsable de l'OMS. Il faut éviter le confinement de pays entiers, a déclaré un de ses collègues, Michael Ryan, mettant en garde contre les déconfinements "à l'aveuglette" sans mesures de surveillance.

La pandémie a fait plus de 556.000 morts pour plus de 12,3 millions de cas au total recensés depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi vendredi 10 juillet à partir de sources officielles.

Les États-Unis ont salué l'enquête lancée par l'OMS sur les origines du virus en Chine, où deux experts de l'organisation sont attendus dans les prochaines heures pour une mission exploratoire.

"Nous nous félicitons de l'enquête de l'OMS sur les origines du nouveau coronavirus en Chine", a déclaré l'ambassadeur américain auprès des Nations unies à Genève, Andrew Bremberg, à des journalistes.

"Nous considérons cette enquête scientifique comme une étape nécessaire pour avoir une compréhension complète et transparente de la manière dont ce virus s'est répandu dans le monde", a-t-il ajouté, dans une déclaration inhabituellement positive concernant l'OMS de la part des États-Unis, qui ont lancé officiellement mardi 8 juillet leur procédure de retrait de l'organisation.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Will Phap, le vlogger français à Hanoï

Quang Ninh a son Le village de Po Hèn, dans la province de Quang Ninh, est orné de peintures murales. Il est aujourd’hui une destination prisée des voyageurs.