14/01/2021 17:15
"Dites ahhh" : une ville du Nord-Est de la Chine a utilisé mercredi 13 janvier pour la première fois un robot pour effectuer des tests COVID-19, dans le cadre d'une vaste campagne de dépistage après quelques cas.
>>Au Mexique, le petit robot qui donne du courage aux malades du COVID-19
>>Les robots, précieux alliés dans la crise sanitaire, mais à quel prix pour l’emploi ?

Un robot fait un prélèvement dans la gorge d'un homme dans le cadre d'un test de dépistage du coronavirus à Shenyang, en Chine, le 13 janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN

Installé dans une école maternelle de Shenyang, chef-lieu de la province du Liaoning, ce bras articulé, contrôlé à distance par un opérateur, racle délicatement la gorge des patients avec un écouvillon.

Principal avantage du robot : il permet de réduire le risque d'infection du personnel médical, tout en conservant une grande précision de mouvement.

Nullement impressionnés par cette installation futuriste, de nombreux habitants de Shenyang faisaient la queue mercredi 13 janvier dans ce centre de test installé dans l'établissement scolaire.

Après avoir scanné leur pièce d'identité, ils s'installent devant l'appareil, où une voix féminine pré-enregistrée leur demande poliment d'ouvrir la bouche.

Le robot dirige alors l'écouvillon vers la gorge du patient. Un opérateur en combinaison intégrale de protection pilote toute l'opération à distance grâce à une caméra embarquée sur le bras articulé et à un écran de contrôle.

La Chine a largement endigué l'épidémie de COVID-19 sur son sol depuis le printemps 2020. Elle fait toutefois face depuis quelques semaines à de petits foyers localisés de quelques dizaines de cas.

Les autorités réagissent rapidement, avec des confinements et des restrictions aux déplacements, ou encore des campagnes de dépistage massives réalisées en quelques jours sur des dizaines de millions de personnes.

Les robots sont de plus en plus populaires en Chine, dans le secteur industriel mais aussi pour des tâches de la vie quotidienne comme la livraison de repas ou le port de bagages. 

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Quang Nam pourrait devenir la première localité du pays à appliquer le passeport vaccinal La province de Quang Nam au Centre a adressé au ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme une note officielle demandant la permission d’appliquer le passeport vaccinal. C’est ce qu’a fait savoir dimanche 18 avril Lê Tri Thanh, président du Comité populaire provincial. Si la demande est ratifiée, Quang Nam deviendra la première localité du pays à appliquer à titre expérimental le passeport vaccinal.