Catastrophe minière au Mexique : les autorités vont utiliser un drone sous-marin

Les autorités mexicaines préparent une opération lundi 8 août avec un drone sous-marin pour permettre aux plongeurs de sauvetage de pénétrer dans une mine de charbon inondée où dix travailleurs sont piégés depuis cinq jours.

>>Vale va verser 7 milliards d’USD pour la catastrophe de Brumadinho

>>Rupture de barrage minier au Brésil: le bilan s'alourdit à 166 morts

>>Douleur et résistance: un village indigène menacé par la catastrophe minière au Brésil

À la recherche des victimes coincés dans dans une mine de charbon inondée au Mexique.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Aujourd'hui, nous allons travailler avec un drone sous-marin que la Marine a envoyé", a déclaré la directrice du service de protection civile, Laura Velazquez, lors d'une conférence de presse avec le président Andrés Manuel Lopez Obrador, qui a supervisé les efforts de sauvetage sur place dimanche 7 août.

Elle a expliqué que l'appareil est doté d'une caméra haute résolution et d'une lumière permettant d'enregistrer jusqu'à 250m de profondeur, afin que les plongeurs puissent identifier les éventuels obstacles "sans mettre en danger" la vie des sauveteurs.

Ces annonces ont provoqué l'agitation des proches des mineurs, qui espèrent que cette inspection accélérera l'accès des secours. Mais selon le plan présenté par l'armée, la plongée, via un puits, ne se fera pas avant le milieu de la semaine. Selon ces estimations, le niveau d'inondation pour permettre l'accès serait de 1,5 m, contre 19,4 m d'eau actuellement.

Le gouvernement a indiqué que les travaux de pompage se poursuivaient également pour évacuer l'eau de la mine, à une profondeur de 30 à 40 m.

"Plus de 300 litres par seconde sont pompés (..) et nous nous dépêchons de faire sortir l'eau pour que les sauveteurs puissent entrer", a déclaré le président Lopez Obrador, qui a appelé dimanche à augmenter les efforts.

"Tout le monde a la foi, personne ne pense à autre chose qu'au sauvetage", a-t-il dit, affirmant que le personnel sur le terrain et les familles restent persuadés que les mineurs sont vivants.

L'accident est survenu mercredi dernier 3 août vers 13h30, quand les mineurs ont trouvé, en creusant, une zone pleine d'eau dont l'effondrement a provoqué l'inondation. Il s'agit d'une mine artisanale très dangereuse, d'après les experts, située 1.130 km au nord de la capitale Mexico, dans l'État du Coahuila qui fournit l'intégralité de la production nationale de charbon.

APS/VNA/CVN