Calme, le dollar lâche un peu de lest avant l'inflation américaine

Le dollar lâche un peu de lest mercredi 11 janvier face à l'euro à la veille de données américaines sur l'inflation, l'or maintenant pour sa part son ascension après avoir touché en séance un nouveau plus haut en huit mois.

>> Un dollar fort cause de graves problèmes aux pays à revenus faibles ou intermédiaires

>> Le dollar américain fait le dos rond mais n'a pas dit son dernier mot

>> L'euro se replie face au dollar américain, le rouble faiblit

Le dollar américain dans une banque à Washington D.C.
Photo : AFP/VNA/CVN

Vers 20h00 GMT, le billet vert cédait 0,22% à 1,0757 USD pour un euro, proche de son plus bas depuis juin atteint lundi à 1,0761 USD.

Le prix de l'once d'or grappillait aussi 0,22% à 1.880,60 USD, après avoir atteint 1.884,70 USD en séance, un niveau plus vu depuis mai dernier.

"Le marché est en mode d'attente avant les chiffres de l'inflation américaine jeudi", a observé Brad Bechtel, directeur pour le marché des changes chez Jefferies.

Les rendements sur les bons du Trésor américains se repliaient à 3,55% contre 3,61% la veille pour ceux à dix ans.

L'indice des prix à la consommation (CPI) pour décembre aux Etats-Unis doit être publié jeudi. Les analystes prévoient une stagnation des prix sur le mois et un ralentissement sur un an, à 6,5% contre 7,1% en novembre sur douze mois.

Malgré une baisse des rendements obligataires en Europe également, l'euro se renforce face au dollar, "une combinaison inhabituelle, reflétant le désengagement des courtiers sur le dollar en début d'année", a aussi noté Brad Bechtel.

"L'optimisme concernant la réouverture de la Chine" et l'espoir d'une "politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) moins agressive" soutiennent les marchés et pèsent sur le dollar, a affirmé pour sa part Carol Kong, analyste chez CBA.

Les investisseurs s'attendent à ce que la Fed ralentisse le rythme de ses hausses des taux et les baisse même en fin d'année.

"Il y avait des inquiétudes à l'idée que Jerome Powell", le patron de la Fed qui s'exprimait mardi lors d'une conférence, puisse "essayer de s'opposer aux prévisions du marché en adoptant une posture de faucon", c'est-à-dire de partisan d'une politique monétaire stricte, ont estimé les analystes de Sucden.

Mais les perspectives de politique monétaire n'ont pas été évoquées lors du discours, pesant sur le dollar.

Par ailleurs le franc suisse se renforçait, grimpant de 1,12% face à l'euro où il dépassait la parité pour la première fois depuis juin. La monnaie helvétique prenait aussi 0,93% face au billet vert.

AFP/VNA/CVN

back to top