La Banque mondiale révise à la baisse ses prévisions de croissance pour 2023, à 1,7%

La croissance économique mondiale devrait ralentir à 1,7% en 2023, soit 1,3 point de pourcentage de moins que les prévisions faites en juin dernier, a indiqué mardi 10 janvier la Banque mondiale dans ses dernières Perspectives économiques mondiales. Il s'agirait alors de la troisième plus faible croissance globale en près de 30 ans.

>> La BM abaisse fortement ses prévisions de croissance pour la Chine

>> L’économie mondiale en 2023 verra sa croissance diminuer mais évitera la récession

>> Singapour : la croissance économique en 2022 supérieure aux prévisions

Un port de Singapour.
Photo : AFP/VNA/CVN

Face à des chocs tels qu'une inflation élevée, des taux d'intérêt en hausse, des investissements atones et la crise ukrainienne, la croissance ralentit "au point que l'économie globale est dangereusement proche de sombrer dans la récession", lit-on dans le rapport.

Cette dégradation reflète "un resserrement synchronisé de la politique (monétaire) visant à contenir une inflation très haute", ainsi qu'une détérioration des conditions financières, un déclin de la confiance et des disruptions énergétiques, analyse l'institution basée à Washington.

Bien que ces prévisions feraient de 2023 une année à peine moins sombre que celles marquées par une pleine récession en 2009 et 2020, la Banque mondiale s'attend néanmoins à un rebond en 2024 avec une croissance de 2,7%.

Dans le détail, elle estime que les économies développées croîtront de 0,5% cette année (contre 1,7% anticipé en juin dernier). Pour l'eurozone, on prévoit une croissance zéro, contre 1,9% prévu auparavant.

Du côté des pays émergents ou en développement, l'institution prévoit un ralentissement à 3,4%, soit 0,8 point de pourcentage de moins que les prévisions de juin dernier.

Enfin, la Banque mondiale prédit que le commerce global croîtra de 1,6% en 2023, alors que les prévisions six mois plus tôt tablaient sur 4,3%.

Xinhua/VNA/CVN

back to top