ATP : Medvedev affrontera Fritz en quarts à Cincinnati

Le numéro 1 mondial Daniil Medvedev, vainqueur du Canadien Denis Shapovalov (21e), s'est qualifié jeudi pour les quarts de finale du Masters 1000 de Cincinnati, où il sera opposé à Taylor Fritz (13e), tombeur du Russe Andrey Rublev (8e).

>>ATP : grande première pour Carreño à Montréal

>>ATP : Kyrgios poursuit sa route en mode express à Montréal

>>ATP : le N°1 mondial Medvedev éliminé par Kyrgios dès son entrée en lice à Montréal

Daniil Medvedev, assuré de rester No1 mondial depuis la défaite de Rafael Nadal, s'est qualifié pour les quarts de finale du Masters 1000 de Cincinnati en sortant le Canadien Denis Shapovalov 18 août.

Assuré, grâce à l'élimination au 2e tour de Rafael Nadal la veille, de rester à la première place du classement avant l'US Open (29 août-11 septembre) où il défendra son titre, Medvedev s'est imposé 7-5, 7-5 en 1h47. Le Russe, vainqueur dans l'Ohio en 2019, a eu besoin de breaker à deux reprises pour empocher la première manche, en finissant par pousser à la faute son adversaire à 5-5.

Shapovalov était pourtant parvenu à lui reprendre le service pour égaliser à 4-4, grâce notamment à un superbe rallye de fond de court, montrant alors une belle résistance.

La seconde manche a été encore plus serrée, Medvedev ratant quatre balles de break à 4-4. Partie remise, le Russe a, comme au précédent set, fait la différence sur l'engagement suivant de son rival, encore trop à la faute (29 directes), pour s'ouvrir la voie vers une troisième victoire en cinq confrontations contre le Canadien et un quart de finale contre Taylor Fritz.

Plus tôt, l'Américain, 13e mondial, avait renversé Andrey Rublev, finaliste de l'épreuve l'an passé, 6-7 (4/7), 6-2, 7-5. C'est au terme d'un troisième set d'un excellent niveau que Fritz a fini par avoir le dernier mot sur le Russe, qu'il avait notamment battu en mars, en demi-finale du Masters 1000 d'Indian Wells, avant de remporter le titre.

L'Américain de 24 ans, qui mène désormais quatre victoires à deux dans leurs confrontations, s'est notamment appuyé sur son redoutable revers, aussi efficace pour attaquer long de ligne que pour défendre, à l'image de ce superbe lob croisé qui l'a mis en position de breaker à 5-5 dans l'ultime manche.

Il a confirmé son aisance sur le ciment américain, s'offrant un duel inédit face à Medvedev, qui permettra d'encore mieux jauger l'un et l'autre à dix jours de l'US Open.


AFP/VNA/CVN