Cyclisme
Nairo Quintana disqualifié du Tour de France pour infraction médicale 

Le Colombien Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) a été "disqualifié du Tour de France 2022", dont il s'était classé sixième, pour infraction médicale, a annoncé mercredi 17 août l'Union cycliste internationale (UCI).

>>Tour de France : Vingegaard fait coup double au sommet

>>Tour de France : pour les pois, Pogacar refait le coup de 2020

Le Colombien Nairo Quintana le 29 juin à Koge, au Danemark
Photo : AFP/VNA/CVN

"Le coureur colombien Nairo Alexander Quintana Rojas a été sanctionné pour une infraction à l'interdiction d'usage du tramadol en compétition", explique l'UCI dans un communiqué, précisant toutefois qu'il ne s'agit pas de "violations des règles antidopage" et que le coureur peut faire appel dans un délai de dix jours.

L'UCI précise que les deux échantillons de sang séché fournis par le coureur ont été analysés les 8 (septième étape) et 13 juillet (onzième étape) lors de la Grande boucle et ont révélé la présence de tramadol, un anti-douleur qui n'est pas sur la liste des produits interdits par l'Agence mondiale antidopage.

Comme il s'agit d'une première infraction, Nairo Quintana (32 ans) reste éligible et peut donc prendre part à des compétitions.

Contactée par l'AFP, l'équipe Arkéa-Samsic n'a pas répondu à nos sollicitations.

Dans un communiqué diffusé mercredi soir 17 août, elle a indiqué avoir "pris connaissance de la notification émanant de l'UCI et reçue par Nairo Quintana", notant l'absence de suspension du cycliste. "L'équipe Arkéa-Samsic n'apportera aucun autre commentaire", a-t-elle ajouté.

La formation bretonne, qui avait annoncé mardi 16 août la prolongation du Colombien jusqu'à 2025, compte sur son leader pour mener l'équipe lors du Tour d'Espagne qui s'élance vendredi 19 août d'Utrecht aux Pays-Bas.

Depuis le 1er mars 2019, l'UCI a interdit l'utilisation du tramadol en compétition dans toutes les disciplines et catégories "afin de préserver la santé et la sécurité des coureurs compte tenu des effets secondaires de cette substance", explique l'UCI dans son communiqué.

Cette disqualification permet à Romain Bardet (DSM) de passer sixième au classement général final de l'édition 2022 du Tour de France et à Valentin Madouas (Groupama-FDJ) d'intégrer le Top 10.

Au départ de la dernière étape du Tour, Quintana avait déclaré qu'il n'était pas dans sa meilleure forme. "Ces derniers jours, je n'étais pas très bien, un peu de mal à respirer, mais le travail de l'équipe en général a été très bon et nous sommes dans les dix premiers du Tour de France", avait-il dit.

AFP/VNA/CVN