Améliorer l’efficacité du commerce du riz avec les partenaires africains

Le ministère vietnamien des Affaires étrangères a organisé le 16 août une conférence intitulée "Améliorer l’efficacité du commerce du riz avec les partenaires africains".

Le vice-ministre des Affaires étrangères, Pham Quang Hiêu, s'exprime lors de l'ouverture.

Cet événement, présidé par le vice-ministre des Affaires étrangères, Pham Quang Hiêu, a réuni des ambassadeurs du Vietnam dans les pays africains, en Belgique et en Italie, des représentants des ministères et secteurs, des instituts de recherche, des associations et des grands exportateurs de riz.

Cet événement visait à évaluer la situation actuelle, les opportunités et les défis des exportations de riz vers l’Afrique et à discuter des orientations pour promouvoir le commerce du riz avec l’Afrique dans les temps à venir, en particulier dans le contexte où l’Afrique est confrontée à une grave crise alimentaire.

Prenant la parole à l’ouverture de la conférence, Pham Quang Hiêu a mis l’accent sur l’amitié traditionnelle entre le Vietnam et les pays africains.

La coopération agricole entre le Vietnam et l’Afrique est considérée comme un modèle de coopération Sud-Sud, apportant une contribution positive à la sécurité alimentaire du continent. L’Afrique est également un partenaire agricole majeur du Vietnam, se classant au troisième rang pour le commerce du riz.

Les délégués ont tous estimé que l’Afrique a encore beaucoup de potentiel de coopération grâce à sa taille démographique (plus de 1,3 milliard d’habitants) et son grand besoin d’importer des produits agricoles.

Les impacts de la pandémie de COVID-19, du changement climatique, de la sécurité et de l’instabilité politique font de la nécessité d’assurer la sécurité alimentaire une priorité absolue pour de nombreux gouvernements africains.

Selon les délégués, le Vietnam dispose de nombreuses conditions favorables pour renforcer la coopération agricole en général et le commerce du riz en particulier avec l’Afrique grâce à ses réalisations impressionnantes en matière de développement agricole et à la qualité des produits agricoles vietnamiens.

Emballage de riz pour l'exportation.

En fait, au cours des dernières années, de nombreux pays africains ont considéré la promotion de la coopération agricole et du commerce du riz comme l’axe de la coopération avec le Vietnam. Cependant, le renforcement de la coopération avec l’Afrique se heurte également à des difficultés et à des défis.

Des représentants des ministères, des associations et des entreprises ont proposé un certain nombre d’orientations et de solutions telles que l’amélioration de la chaîne de valeur de l’exportation du riz, l’accélération des entreprises à investir dans l’exportation sur place et la valorisation, le rôle des ministères et des secteurs dans la levée des difficultés d’achat et de transport.

Ils ont également proposé d’étudier et de profiter des opportunités de coopération trilatérale avec l’appui technique et financier des grands partenaires au développement tels que l’Union européenne (UE), la FAO, le PAM, la SFI ; d’étendre le réseau de coopération et d’établir des agents avec des banques commerciales réputées dans la région et de consolider des parts de marché sur des marchés importants comme le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Mozambique.

En même temps, il faudra pénétrer des marchés qui ont encore beaucoup de potentiels comme la Tanzanie et l’Afrique du Sud et renforcer l’échange d’informations entre les ambassades et les bureaux commerciaux vietnamiens à l’étranger avec les agences et les entreprises domestiques.

Du côté du ministère des Affaires étrangères, en renforçant le rôle de la diplomatie au service du développement économique, le ministère des Affaires étrangères et le réseau des bureaux de représentation à l’étranger continueront d’accompagner les ministères, des services, des associations et des entreprises dans le développement des activités commerciales et de coopération internationale.

NDEL/VNA/CVN