Afghanistan : fin d'un cycle de pourparlers à Doha sans progrès sur une trêve

Le chef des talibans a répété dimanche 18 juillet rester "résolument favorable à un règlement politique" en Afghanistan, mais un nouveau round de négociations avec des représentants du gouvernement afghan à Doha s'est achevé sans progrès significatif.

>>L'ONU exhorte les donateurs à renforcer leur soutien à l'Afghanistan

>>Afghanistan : cessez-le-feu entre responsables locaux et talibans dans une province

Le chef du Haut conseil pour la réconciliation nationale Abdullah Abdullah (gauche) et le chef de la délégation des talibans aux pourparlers de Doha, le mollah Abdul Ghani Baradar, le 18 juilletà Doha.

Des délégations du gouvernement afghan et des talibans ont repris samedi 17 juillet à Doha, au Qatar, des pourparlers entamés en septembre qui n'ont abouti jusqu'ici à aucun accord et semblent battre de l'aile.

Les deux parties ont indiqué dimanche soir dans un communiqué conjoint s'être accordées sur le besoin de trouver une "solution juste" et de se rencontrer à nouveau "la semaine prochaine".

Le médiateur qatari Moutlaq al-Qahtani a pour sa part affirmé que les deux camps s'étaient "à peine mis d'accord" pour tenter "d'éviter des victimes civiles", bien loin du cessez-le-feu espéré.


AFP/VNA/CVN

back to top