13/10/2016 17:29
François Hollande s’est entretenu le 12 octobre avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président russe Vladimir Poutine pour évoquer un sommet sur l’Ukraine qui pourrait se tenir "très prochainement" à Berlin mais dont la date n’a pas été fixée, a indiqué la présidence française.

>>Ukraine : Russie et Allemagne appellent toutes les parties à se concentrer sur le processus de paix
 

De gauche à droite : la chancelière allemande Angela Merkel, le président russe Vladimir Poutine et son homologue français François Hollande, en février 2015 à MoscouPhoto : AFP/VNA/CVN

Lors de l'entretien téléphonique, "ils ont travaillé ensemble afin de réunir les conditions d’un sommet" entre la France, l’Allemagne, la Russie et l’Ukraine, "qui pourrait être très prochainement organisé à Berlin", a déclaré l’Élysée dans un communiqué.

François Hollande et Angela Merkel s’entretiendront jeudi 13 octobre avec le président ukrainien Petro Porochenko, a ajouté la présidence. La résolution de la crise dans l’est de l’Ukraine passe sur le terrain par "un cessez-le-feu durable, l’accélération des opérations de désengagement et l’accès sans entrave à la mission d’observation de l’OSCE jusqu’à la frontière", a rappelé l’Élysée.

Les paramètres politiques à la fin du conflit "nécessitent que les élections locales se déroulent dans le cadre et le respect de la loi ukrainienne et des standards de l’OSCE", a-t-on ajouté de même source.

La tenue de ce sommet quadripartite interviendrait dans un contexte de tensions diplomatiques entre la France et la Russie autour du dossier syrien, qui ont culminé mardi avec l’annulation par Vladimir Poutine d’une visite prévue le 19 octobre à Paris.

François Hollande avait jugé le 11 octobre "les progrès trop lents" dans la résolution de la crise ukrainienne, se disant "prêt à tout moment" à l’organisation de ce sommet.

L’Ukraine est en proie depuis plus de deux ans à un conflit opposant ses forces à des séparatistes prorusses soutenus militairement par la Russie, selon Kiev et les Occidentaux, ce que Moscou dément. Le conflit a fait plus de 9.600 morts depuis avril 2014 et, malgré l’instauration de plusieurs trêves, des affrontements meurtriers ont régulièrement lieu le long de la ligne de front.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines