10/11/2016 10:13
Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump s'est mis au travail le 9 novembre, alors que Barack Obama et Hillary Clinton appelaient à l'unité au lendemain de l'élection choc du républicain populiste.

>>Donald Trump élu à la Maison Blanche, onde de choc dans le monde
 

Trump se met au travail, Obama et Clinton appellent à l'unité.
Photo : AFP/VNA/CVN

La victoire inattendue de Donald Trump face à la démocrate, après une campagne particulièrement violente, a suscité une onde de choc bien au-delà des États-Unis.

M. Obama, qui avait évoqué la menace que représentait Donald Trump pour la démocratie, s'est dit "encouragé" par son discours rassembleur après sa victoire. "Nous souhaitons tous son succès pour unir et diriger les Américains", a déclaré M. Obama lors de brèves remarques depuis les jardins de la Maison Blanche.

"Nous sommes d'abord Américains. Nous voulons tous le meilleur pour ce pays", a-t-il ajouté, insistant, dans un message clair à l'attention de son successeur, sur l'importance "du respect des institutions" et "du respect des uns pour les autres".
Le président démocrate, auquel Donald Trump succédera le 20 janvier, a réaffirmé qu'il avait des différences de vue "très marquées" avec Donald Trump. Mais il a rappelé qu'il y a huit ans, il avait également des divergences profondes avec son prédécesseur George W. Bush, mais que cela n'avait pas empêché une transition "exemplaire" du pouvoir.

M. Obama recevra son successeur le 11 novembre à la Maison Blanche pour évoquer la transition. Michelle Obama accueillera pour sa part la prochaine "First Lady", Melania Trump.

Rêve brisé

Hillary Clinton, dont le rêve de devenir la première femme présidente des
États-Unis a été brisé net, a aussi appelé mercredi les démocrates à accepter le résultat "douloureux" de l'élection.

"J'espère qu'il va réussir en tant que président de tous les Américains", a déclaré Mme Clinton, visiblement émue, lors de sa première apparition publique depuis l'annonce de sa défaite.

"C'est douloureux, et cela le restera pendant longtemps", a-t-elle déclaré depuis un hôtel de New York, situé non loin du centre de conférences où elle espérait célébrer le soir du 8 novembre une victoire annoncée par tous les sondages. Mais "Donald Trump va être notre président et nous devons être ouverts d'esprit et lui donner sa chance de diriger".

Petite consolation pour Mme Clinton, elle a perdu l'élection, dont le résultat est décompté
État par État. Mais au niveau national, elle a obtenu environ 200.000 voix de plus que son adversaire, selon des résultats qui n'étaient pas encore complets le soir du 9 novembre.

L'ancien président républicain George W. Bush, qui avait voté blanc à l'élection présidentielle, refusant de soutenir Donald Trump, a lui aussi téléphoné au nouveau président élu pour le féliciter.

M. Trump aura pour gouverner l'appui des deux Chambres du Congrès. Le Sénat et la Chambre des représentants ont conservé leur majorité républicaine.

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.