26/12/2016 22:25
La Russie observe le 26 décembre une journée de deuil au lendemain du crash toujours inexpliqué d’un avion militaire en mer Noire avec 92 personnes à son bord, dont des membres des Choeurs de l’Armée Rouge qui allaient célébrer le Nouvel An avec les troupes en Syrie.
>>Crash d'un avion russe en mer Noire : pas de signes de survivants
>>Un avion militaire russe s'écrase en mer Noire

Fleurs et bougies le 25 décembre à Sochi en hommage aux victimes du Tupolev Tu-154 qui s’est abîmé en mer Noire. Photo : AFP/VNA/CVN

Cette catastrophe, intervenue dimanche matin 25 décembre peu après le décollage de l’appareil de la station balnéaire de Sotchi, a suscité une vive émotion en Russie où l’Ensemble Alexandrov -connu lors de ses tournées triomphales dans le monde entier sous le nom de Choeurs de l’Armée Rouge- est considéré comme l’un des symboles du pays, une fierté nationale.

Le ministre russe des Transports Maxime Sokolov, qui s’est exprimé à l’issue d’une réunion de la commission spéciale créée dans la foulée de ce drame, a assuré lundi matin 26 décembre que "les pistes privilégiées aujourd’hui n’incluent pas l’acte terroriste".

"Les raisons peuvent être variées. Des spécialistes du Comité d’enquête les analysent", a-t-il ajouté selon des propos retransmis à la télévision russe, évoquant "un problème technique ou une erreur de pilotage".

Onze corps et plus de 150 fragments de l’avion ont jusqu’à présent été retrouvés par les équipes de recherche, a pour sa part déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, dans un communiqué. Il a ajouté que 10 de ces corps avaient été transférés à Moscou où ils doivent être identifiés.

Plus de 3.500 personnes, dont plus de 150 plongeurs, 39 bateaux, ainsi que cinq hélicoptères et des drones participent aux recherches, ont précisé les autorités russes qui ont étendu le périmètre des recherches.

Les boîtes noires de l’appareil n’ont pas encore été localisées mais le commandant des forces aériennes russes, Viktor Bondarev, s’est dit "certain" qu’elles n’ont pas été endommagées, ajoutant espérer qu’elles soient retrouvées dans la journée de lundi 26 décembre.

Journée de deuil

Des équipes de secours transportent, le 25 décembre à Sotchi, des bagages et effets personnels des passagers d'un avion militaire russe qui s'est abîmé en mer Noire avec 92 passagers à son bord. Photo : AFP/VNA/CVN

Le président Vladimir Poutine a décrété une journée de deuil lundi 26 décembre "sur l’ensemble du territoire de la Russie" et prôné une "enquête soignée (...) pour déterminer les causes de la catastrophe".

Selon le ministère russe de la Défense, le Tupolev Tu-154 a disparu des écrans-radars à 02h27 GMT, deux minutes après son décollage de l’aéroport de Sotchi, dans la commune d’Adler, sur les côtes de la mer Noire. Il se rendait à la base aérienne de Hmeimim, près de Lattaquié en Syrie.

L’appareil parti de l’aérodrome de Tchkalovski, près de Moscou, avait fait escale à Sotchi pour être ravitaillé en kérosène. Il transportait 84 passagers et huit membres d’équipage.

L’avion transportait également neuf journalistes des chaînes de télévision Pervy Kanal, NTV et Zvezda, deux hauts fonctionnaires civils et la responsable d’une organisation caritative respectée en Russie, Elizavéta Glinka.

Cette dernière, connue du grand public sous le nom de "Docteur Liza", emmenait des médicaments destinés à l’hôpital universitaire de Lattaquié (Nord-Ouest) selon le Conseil consultatif pour les droits de l’Homme auprès du Kremlin.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un marché originale à l'hôtel Sofitel Métropole Hanoi

Hôtel Dông Khanh, une adresse de prestige L’hôtel international Dông Khanh est un établissement trois étoiles dépendant de Saigontourist. Il a plus de 55 ans d'histoire et son concept combine styles chinois et vietnamien.