06/03/2017 10:47
>>Centrafrique : appel de fonds humanitaire de 400 millions de dollars
>>ONU : Antonio Guterres prône des réformes en profondeur

La Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations unies en République centrafricaine (MINUSCA) vient de qualifier d'inacceptables les menaces proférées par la coalition dirigée par le Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC) contre le personnel de la MINUSCA, les acteurs humanitaires et les populations civiles, et a mis en garde les chefs de la coalition qu'ils seront tenus individuellement responsables pour de tels actes. Dans un communiqué de presse publié samedi, la MINUSCA souligne que "toute attaque ciblant la population civile, le personnel des Nations unies et des organisations humanitaires constitue un crime de guerre passible de poursuites judiciaires, conformément à la législation centrafricaine et au droit international".  Elle précise qu'aucun groupe armé n'a le droit d'interdire ou d'entraver le libre accès des acteurs humanitaires aux populations vulnérables, y compris dans les zones où ces groupes continuent d'avoir une influence néfaste.
  
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Concours "Expédition francophone 2017"

Promotion du tourisme de Dà Nang lors de l'APEC 2017 Plus de 10.000 délégués internationaux, dont de nombreux hauts dirigeants des 21 économies membres de l’APEC, 1.000 dirigeants d'entreprises internationales, participeront à la Semaine de haut rang de l'APEC 2017 du 5 au 11 novembre dans la ville de Dà Nang (Centre).