06/05/2020 09:40
La Bourse de New York a fini dans le vert mardi 5 mai, profitant de l'envolée des prix du pétrole et de la confiance des investisseurs en un redémarrage de l'activité économique aux États-Unis et dans le monde.
>>Wall Street en ordre dispersé, s'inquiétant des tensions sino-américaines
>>Wall Street termine en forte baisse face à des résultats mitigés

Le New York Stock Exchange à New York, le 30 avril.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le Dow Jones Industrial Average, son indice vedette, a gagné 0,56% à 23.883,09 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'est apprécié de 1,13% à 8.809,12 points.

L'indice élargi S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, est lui monté de 0,90% à 2.868,44 points.

La place new-yorkaise s'est montrée plutôt enthousiaste face à la réouverture progressive de l'économie de nombreux États américains et aux mesures de déconfinement à travers le monde.

La Californie, cinquième économie mondiale, va ainsi commencer à assouplir certaines mesures à la fin de la semaine.

Si le nombre de morts est tombé à son plus bas niveau quotidien depuis un mois aux États-Unis (1.015), les autorités tablent sur une nouvelle flambée qui se traduira par 3.000 décès par jour, selon un document dévoilé par la presse américaine.

Par ailleurs, "l'optimisme (des investisseurs) a éclipsé plusieurs données dans des secteurs clefs ayant montré les profonds bouleversements provoqués par la pandémie de COVID-19", notent les analystes de Charles Schwab.

L'activité dans les services aux États-Unis a ainsi reculé en avril, pour la première fois depuis décembre 2009, touchée par les mesures de confinement, selon l'indice de l'Association professionnelle ISM. Le déficit commercial a lui rebondi en mars avec un plongeon des exportations américaines, selon les données du département du Commerce.

Envolée pétrolière 

La place new-yorkaise a également été portée mardi 5 mai par la nette hausse des cours de l'or noir mardi, le WTI new-yorkais grimpant de plus de 20% et le Brent londonien de plus de 14%.

Le marché pétrolier fait le pari d'une reprise de la consommation, espérant que le transport mondial va redémarrer avec le début du déconfinement.

À l'exception de Chevron (+1,59%), les majors cotées sur la place new-yorkaise n'ont pas particulièrement profité de la hausse du pétrole : Exxon Mobil a reculé de 0,11%, Occidental de 1,29% et EOG Resources de 1,48%.

Parmi les autres valeurs, L Brands a baissé de 3,49%. Le propriétaire de la marque emblématique de lingerie Victoria's Secret, a annoncé lundi 4 mai avoir trouvé un accord annulant son acquisition annoncée en février par le Fonds Sycamore Partners.

Starbucks s'est apprécié de 1,40%. Selon une lettre de son patron citée par plusieurs médias américains, la chaîne de cafés compte rouvrir 85% de ses enseignes américaines d'ici à la fin de la semaine et 90% avant début juin.

United Arlines a chuté de 4,51%. La compagnie aérienne prévoit de supprimer au moins 3.450 emplois de cadres au 1er octobre, soit 30% de managers, pour répondre à la nouvelle donne du trafic aérien décimé par la pandémie de COVID-19, selon des documents internes consultés mardi 5 mai par l'AFP.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine progressait, s'établissant à 0,6651% contre 0,6334% lundi soir 4 mai.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.