14/10/2020 11:32
Le Vietnam et l’Indonésie ont eu une déclaration conjointe, soulignant la priorité à promouvoir la coopération régionale sur la base des objectifs de paix et de stabilité et appelant l’aide de la communauté dans la région des Grands Lacs, lors d’une visioconférence du Conseil de sécurité sur la situation dans les Grands Lacs en Afrique tenue mardi 13 octobre.
>>L’ambassade du Vietnam en Indonésie rencontre des pêcheurs détenus
>>Indonésie : l'équipe vietnamienne est le plus grand adversaire
>>Le Vietnam et l'Indonésie promeuvent leur coopération dans la pêche

Réunion du Conseil de sécurité sur la situation dans les Grands Lacs, le 13 octobre.
Photo : Huu Thanh/VNA/CVN

Dian Triansyah Djani, chef de représentant de la Mission de l’Indonésie à l’ONU a affirmé qu’avec la pandémie de COVID-19, l’engagement et le leadership des signataires et des garants de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération s’avèrent plus importants que jamais. 

Il a jugé vital, dans ce contexte, de se pencher sur les causes profondes de l’instabilité dans la région avant de se féliciter des progrès réalisés, notamment les efforts congolais tendant à instaurer un climat politique propice, la transition pacifique au Burundi et les engagements régionaux en faveur de la paix avec les voisins.

Appuyant en outre les bons offices du secrétaire général et de son envoyé spécial, il a dit attendre la nouvelle stratégie de l’ONU pour la région des Grands Lacs. Néanmoins, la situation sécuritaire volatile fait qu’il faut encore améliorer le processus de réconciliation aux niveaux national et régional, répondre aux menaces posées par les groupes armés, renforcer la gouvernance des ressources naturelles et offrir aux pays des opportunités de développement, faute de quoi, on risque de perdre les acquis et voir l’instabilité s’aggraver.

Le représentant a encouragé le Conseil à appuyer le travail des organisations régionales et des Missions de l’ONU.  Il a expliqué qu’en tant que deux nations de l’ASEAN siégeant au Conseil de sécurité, le Vietnam et l’Indonésie saisissent parfaitement l’importance de la coopération régionale et sous régionale. 

Pour cette raison, les deux pays saluent les engagements de la Conférence internationale de la région des Grands Lacs et de la SADC dans la facilitation de négociations frontalières, d’élections générales paisibles et d’amélioration des efforts de lutte contre la COVID-19.  Le représentant a souligné que les pays de l’ASEAN ont déployé plus de 1.600 hommes en uniforme dans plusieurs missions de paix de la région.  Il a, en conclusion, invité à accorder la priorité à l’assistance humanitaire compte tenu de la crise mondiale engendrée par la COVID-19. 

Au cours des six derniers mois, a indiqué l’envoyé spécial du Secrétaire général pour cette région, Huang Xia, plusieurs évènements positifs ont été constatés dans les Grands Lacs, à commencer par le transfert pacifique du pouvoir au Burundi, qui s’est traduit par le retour des réfugiés burundais en provenance du Rwanda et de la Tanzanie.

"La situation politique dans les Grands Lacs est restée globalement stable avec des avancées encourageantes", a déclaré ce matin au Conseil de sécurité l’envoyé spécial du Secrétaire général pour cette région, Huang Xia, tout en soulignant la nécessité de se pencher sur les causes profondes des conflits, dont l’exploitation illicite des ressources naturelles dans l’est de la République démocratique du Congo.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.