19/09/2019 23:24
La Commission des relations internationales du Sénat américain a organisé mercredi 18 septembre une audition sur la politique américaine en Indo-Pacifique sous la houlette de son président James Risch, avec témoignage de David Stilwell, secrétaire d’État adjoint aux Affaires de l’Asie de l’Est et du Pacifique du Département d’État américain.
>>Le Vietnam demande à la Chine de retirer ses navires des eaux territoriales du pays
>>L'opinion publique internationale condamne les actes illégaux de la Chine en Mer Orientale
>>Les pays appelés à s’opposer aux violations de la CNUDM

Sur la situation en Mer Orientale/Mer de Chine méridionale, le sénateur républicain James Risch a déclaré que les États-Unis doivent agir, compte tenu en particulier du comportement assertif de la Chine dans la zone économique exclusive (ZEE) du Vietnam. Le sénateur démocrate Bob Menedez a pour sa part souligné la nécessité de contrôler les actions chinoises qui compliquent la situation en Mer Orientale, ainsi que la poursuite de la construction d’infrastructures par la Chine à des fins militaires.

Le secrétaire d’État adjoint David Stilwel. Photo : Reuters/VNA/CVN

Le secrétaire d’État adjoint David Stilwell a fait savoir que depuis début juillet, un navire d’exploration chinois a mené des activités près du récif de Tu Chinh (Vanguard Bank). Il est accompagné d’escorteurs armés chinois pour menacer et empêcher le Vietnam et d’autres pays de l’ASEAN d’explorer du pétrole en Mer Orientale. Avec des actions illégales, répétées et la militarisation des entités contestées, Pékin a continué à prendre des mesures empêchant les pays de l’ASEAN d’accéder à des sources d’énergie renouvelable d’une valeur de 2.500 milliards de dollars.

Répondant à la question du sénateur Mitt Romney de savoir si les États-Unis ont des stratégies ou des politiques spécifiques pour empêcher la Chine d’imposer son pouvoir tyrannique à l’ordre mondial et aux pays, David Stilwell a estimé que le commerce international dépend beaucoup de la liberté de navigation et de survol.

Selon le secrétaire d’État adjoint, il est clair que la Chine cherche à imposer sa force en mer en empêchant la liberté de navigation et de survol en Mer Orientale, et que la stratégie Indo-Pacifique libre et ouverte s’avère la solution à ce problème.

Plus tôt le même jour, David Stilwell a assisté à une audition devant la sous-commission de l’Asie-Pacifique. Il a déclaré que les États-Unis ont publiquement exprimé leur profonde préoccupation face aux récentes actions agressives de la Chine vis-à-vis des activités d’exploration pétrolière entreprises en Mer Orientale. Ces actions menacent la paix et la stabilité de la région et suscitent des doutes quant à l’engagement de la Chine en faveur d’un règlement pacifique des différends maritimes.

Abordant le Code de conduite des parties en Mer Orientale (COC), le député Ted Yoho a souligné que l’ASEAN doit s’opposer aux violations chinoises des ZEE du Vietnam, des Philippines, du Brunei et d’autres pays côtiers. Les pays de l’ASEAN, les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, le Japon, la République de Corée et l’Australie doivent également collaborer pour maintenir l’ordre sur la base des règles et du droit international. 

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Manmo, l’application pour se loger pas cher Les applications voyage permettent de faire des économies et de trouver des bons plans. Manmo, la nouvelle application développée par un jeune vietnamien, est plus spécifiquement réservée aux petits budgets et à ceux qui aiment partir à la dernière minute.