Un musée chilien restitue une statue à l'île de Pâques

Le Musée national d'histoire naturelle au Chili a annoncé lundi 21 février la restitution d'une statue géante aux habitants de l'île de Pâques d'où elle avait été retirée il y a plus d'un siècle et demi.

>>Le Bénin expose pour la première fois ses 26 trésors restitués par la France

>>Restitution à l'Égypte de 114 pièces d'antiquité sorties illégalement du pays

>>La France va restituer un Klimt issu d'une spoliation en 1938

>>Chili : fin du vote pour désigner les rédacteurs de la nouvelle Constitution

Veronica Tukihito, une représentante rapa nui (gauche), et la ministre chilienne de la Culture, Consuelo Valdes, se tiennent près d'une statue géante de l'île de Pâques, au Chili, le 21 février.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Pour la première fois un moaï va retourner sur l'île (de Pâques) depuis le continent", s'est félicitée dans un communiqué la ministre de la Culture, Consuelo Valdés. L'île de Pâques, située à 3.700 km des côtes chiliennes dans le Pacifique, est célèbre dans le monde entier pour ses énigmatiques "moaï", statues monumentales créées il y a plus d'un millénaire.

Le moaï Tau, qui s'apprête à retrouver l'île, est un monolithe de basalte de 715 kilos. Il avait été emporté sur un navire de la marine chilienne en 1870. Il était exposé depuis 1878 au Musée national d'histoire naturelle de Santiago. En 2018, le peuple Rapa nui avait demandé au gouvernement chilien la restitution de cette statue et d'autres pièces appartenant au patrimoine de l'île.

Le monolithe sera transporté par bateau depuis le port de Valparaiso (centre). Le navire appareillera lundi 21 février pour un voyage de cinq jours jusqu'à l'île. "Pour moi et pour mon peuple, il est fondamental que le moaï revienne sur la terre natale. Nous attendions ce jour depuis longtemps", a réagi Veronica Tuqui, une représentante rapa nui.

Sur l'île, la statue sera exposée au Musée anthropologique Padre Sebastian Englert. Les Rapa nui ont également réclamé au British Museum de Londres la restitution du moaï Hoa Hakananai’a, un monolithe haut de 2,4 m et pesant quatre tonnes. Il avait été retiré de l'île sans autorisation en 1868 par le navigateur Richard Powill qui l'avait offert à la Reine Victoria.


AFP/VNA/CVN

back to top