21/12/2021 14:58
Le 20 décembre, le Comité directeur pour la prévention et le contrôle du COVID-19 a tenu une conférence de presse pour informer sur la situation épidémique dans la région.
>>Les lycéens de Hanoï retournent à l'école la semaine prochaine
>>COVID-19 : les enseignants face aux obstacles

Plusieurs mesures préventives contre le COVID-19 sont prises pour les lycéens de l'école Lê Quy Dôn, à Hô Chi Minh-Ville, avant d’entrer en classe.

Trinh Duy Trong, représentant du Service de l'éducation et de la formation de Hô Chi Minh-Ville (SEF), a déclaré qu'après 7 jours de pilotage de l'enseignement direct pour les 9e et 12e classes, la ville avait recensé 34 F0 dont 4 enseignants, 3 personnels de l'établissement scolaire et 27 élèves.

"Les cas F0 ont été traités en toute sécurité par les établissements d'enseignement selon le plan approuvé par SEF et HCDC (Centre de contrôle des maladies de Hô Chi Minh-Ville). L'enseignement et l'apprentissage dans les classes malgré les  F0 se déroulent toujours normalement", a déclaré M. Trong.

M. Trong a déclaré qu'actuellement, l'un des moyens de déterminer les F0 consiste à s'auto-tester.  Il a déclaré : "Il faut pouvoir dépister les élèves F0 tôt, afin de les empêcher d'aller à l'école et d’avoir des contacts avec d’autres enfants".

Besoin de plus d’instructions et de financements 

Pour cette première semaine d’apprentissage en présentiel, le HCDC a reconnu  quelques hésitations  sur le plan du contrôle de l'épidémie de COVID-19. Ainsi, le représentant d'un lycée a déclaré que son école n'avait pas détecté de F0 pendant le processus d'enseignement à l’école, mais que deux enfants avaient été testés positifs chez eux.

Selon les directives du Service municipal de la santé, si un élève est infecté, sa classe sera automatiquement suspendue, avec une désinfection des classes et des tests pour tous les élèves et enseignants concernés (F1).

De plus, les établissements prenant en charge les dépistages des FO ont besoin des soutiens de la part des services de santé locaux. Pourtant, le personnel médical manque souvent à l’appel.

À long terme, il sera nécessaire de disposer de fonds publics pour le contrôle de l'épidémie. Jusqu’à maintenant, les écoles ont surtout mobilisé des ressources privées pour s’équiper en matériel de prévention comme savon, masques, gel hydro-alcooliques, compteurs SpO2 ou kits de tests rapides.

Texte et photo : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

Cao Bang travaille avec des experts du Réseau mondial des géoparcs Le Comité populaire de la province de Cao Bang au Nord a travaillé le 25 mai avec un groupe d’experts du Réseau mondial des géoparcs sur le géoparc mondial Non Nuoc Cao Bang, en vue de la réévaluation prochaine de ce géoparc.