Tour du Pays Basque : Alaphilippe s'impose sur la 2e étape, Roglic reste leader

Le coureur français (Quick-Step) Julian Alaphilippe a remporté au sprint la deuxième étape du Tour du Pays Basque mardi 5 avril à Viana, tandis que le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma), vainqueur du contre-la-montre inaugural, reste leader du classement général.

>>Tour des Flandres : Quick-Step s'en remet à Asgreen

>>Tour de France 2022 : retour à l'Alpe d'Huez pour la Fête nationale

>>Mondiaux-2021 de cyclisme : Wout  van Aert favori sur ses terres, Alaphilippe vise le doublé

Le leader de la Jumbo-Visma Primoz Roglic, ici sur Paris-Nice dans le Col de Turini, le 12 mars
Photo : AFP/VNA/CVN

Après que le peloton a avalé les derniers échappés à moins d'un kilomètre de la ligne d'arrivée, le champion du monde français a été parfaitement emmené par son jeune équipier Remco Evenepoel dans les derniers virages, et a imposé sa puissance sur le sprint final, juste devant son compatriote de la formation TotalEnergies Fabien Doubey. Avec cette première victoire de la saison, Alaphilippe répond ainsi à Primoz Roglic, qui a régné sur la première étape mais qui devra se méfier du Français pour la suite de la course.

"Peu d'équipes ont voulu rouler, j'ai cru que l'échappée allait tenir jusqu'au bout... Mais dans le final, toute l'équipe a fait un énorme travail, Remco a pris les derniers virages à la perfection, je ne pouvais pas perdre", a salué le Français à l'arrivée. "Il y avait trois virages techniques dans le dernier kilomètre, donc il fallait être bien placé. On s'était dit qu'en cas d'arrivée au sprint, c'était ce qu'il fallait faire, et Remco, avec sa puissance, a pu prendre les virages, relancer, et derrière, cela a vraiment étiré le peloton", a-t-il analysé.

Partie à une petite trentaine de kilomètres dans la roue d'Ander Okamika, l'échappée finale a été rattrapée à la flamme rouge... Sauf Ibon Ruiz (Kern-Pharma), qui a résisté jusqu'à 400 mètres de la ligne, avant de se faire avaler à son tour par le peloton, emmené par Evenepoel. Le Basque conserve toutefois le maillot de meilleur grimpeur, son objectif initial. Pas de gros changements dans le haut du classement général : seul Ion Izagirre, huitième avant le départ de cette deuxième étape, rétrograde, et Jonas Vingegaard, Ben Tulett et Daniel Martinez gagnent ainsi chacun un rang sur le tableau.

Mercredi, la troisième étape verra le peloton faire une incursion dans la province basque d'Araba, entre Laudio et Amurrio, pour une étape ponctuée de trois bosses de troisième catégorie et deux cols de deuxième catégorie.


AFP/VNA/CVN

back to top