20/05/2019 10:45
Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo) a réussi un coup de force dans la 9e étape du Giro, un contre-la-montre individuel de 34,8 km, dimanche 19 mai à Saint-Marin.
>>Tour d'Italie: la 6e étape pour Masnada, le rose pour Conti
>>Tour d'Italie: Ackermann de nouveau vainqueur

Le Slovène Primoz Roglic vainqueur du chrono de Saint-Marin lors du Tour d'Italie le 19 mai. Photo: AFP/VNA/CVN

Le Slovène Primoz Roglic a dominé ses adversaires directs, à l'exception de l'Italien Vincenzo Nibali qui n'a cédé qu'un peu plus d'une minute.

Le maillot rose est resté sur les épaules de l'Italien Valerio Conti (UAE Émirates), qui a terminé sous le déluge à la 38e place du contre-la-montre.

Roglic, vainqueur du chrono d'ouverture à Bologne et maillot rose pendant cinq jours, a signé son deuxième succès depuis le départ, son troisième dans le Giro.

Le Slovène (29 ans) a battu le détenteur du record de l'heure, le Belge Victor Campenaerts, retardé par un changement de vélo et devancé de 11 secondes.

Sous la pluie, variant d'intensité mais souvent forte, Nibali, double vainqueur du Giro (2013 et 2016), a lâché 1 min 05 sec à Roglic. L'Italien s'est classé quatrième derrière le Néerlandais Bauke Mollema, troisième de l'étape à 1 minute de Roglic.

En revanche, deux des grimpeurs en lice pour la victoire finale ont failli. Le Britannique Simon Yates, parti plus vite que Nibali, s'est écroulé dans la montée finale et a déboursé 3 min 11 sec à Roglic.

Le Colombien Miguel Angel Lopez (3e du Giro 2018) a abandonné pour sa part près de quatre minutes au Slovène.

Au classement général provisoire, Conti précède désormais Roglic de 1 min 50 sec.

Lundi 20 mai, le Giro observe sa première journée de repos, entre Riccione et Ravenne, à l'entrée de la deuxième semaine de course et de deux étapes de plat.

 AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ancien village des pêcheurs, un musée impressionnant De nombreux objets, équipements et outils servant à produire le nuoc mam (saumure de poisson) et différents vestiges sur la vie des pêcheurs ainsi que sur la culture des habitants locaux sont immortalisés à l’Ancien village des pêcheurs de la ville côtière de Phan Thiên, province de Binh Thuân (Centre).