17/06/2022 15:31
Le tenant du titre du tournoi ATP sur gazon du Queen's, Matteo Berrettini, a eu besoin de trois sets pour venir à bout de Denis Kudla 3-6, 7-6 (7/5), 6-4, au deuxième tour, jeudi 16 juin, alors que le Suisse Stan Wawrinka a été sèchement battu.
>>Tennis : Nadal ne pourra jamais être dépassé, estime Andy Murray
>>Tennis : Wawrinka a encore le "feu", Cornet éteinte à Rome

L'Italien Matteo Berretini, tenant du titre au Queen's, face à l'Américain Denis Kudla au 2e tour, le 16 juin. Photo : AFP/VNA/CVN

Sous la forte chaleur londonienne, l'Italien a connu un retard à l'allumage dont a profité Kudla (82e mondial) pour boucler le premier set 6-3.

Solide sur son engagement dans la deuxième manche, en sauvant des balles de break à 3-3, il a suffi à Berrettini d'un "mini-break" au tout début du jeu décisif pour revenir à hauteur.

Il a ensuite fait le break au début de la manche décisive, mais l'Américain a trouvé les ressources pour recoller avant de craquer à nouveau au plus mauvais moment, à 4-4.

Malgré un dernier jeu très disputé, Berrettini a fait respecter son statut de tête de série numéro 2 du tournoi.

Reste à savoir si les 2 h 46 min passées sur le court par une température proche des 30 degrés ne pèseront pas vendredi 17 juin, quand il affrontera en quart un autre Américain, Tommy Paul, 35e joueur mondial qui n'a mis qu'un peu plus d'une heure à se débarrasser de Wawrinka (6-1, 6-4).

Détenteur d'une wild card pour Wimbledon dans onze jour, le Suisse de 37 ans, retombé au 290e rang mondial après une année blanche, n'a jamais eu sa chance dans ce match face au tombeur du Canadien Denis Shapovalov au tour précédent.

Le Suisse Stan Wawrinka, lors de sa défaite face à l'Américain Tommy Paul au 2e tour du Queen's, le 16 juin à Londres. Photo : AFP/VNA/CVN

Sur un gazon qui n'a jamais été sa surface préférée - il a atteint deux fois les quarts de finale à Wimbledon, alors qu'il a remporté les trois autres tournois du grand chelem -, Wawrinka a cédé trois fois sur son engagement.

En fin d'après-midi, la belle histoire de Ryan Peniston, obscur joueur britannique qui avait sorti le finaliste de Roland-Garros et tête de série N.1, Casper Ruud, au tour précédent, s'est poursuivie.

Face à l'Argentin Francisco Cerundolo, le 180e joueur mondial, qui dispute son premier tournoi ATP Tour et a reçu, lui aussi, une wild card pour Wimbledon, a survolé le premier set remporté 6-0.

Mais il a vu son adversaire recoller grâce à un break en début de deuxième manche conclu sur le score de 6-4. L'affaire semblait bien mal engagée quand Cerundolo, 46e mondial, s'est détaché à 4-2 dans le set décisif.

Mais, porté par le public du Queen's Club, Peniston a trouvé son second souffle pour renverser la situation et conclure le match sur le score de 6-0, 4-6, 6-4 en tout juste 2 heures.

En quart de finale, il affrontera le Serbe Filip Krajinovic, 48e mondial qui a pris le meilleur sur l'Américain Sam Querrey (4-6, 6-3, 6-4).

Vendredi 17 juin, les deux autres quarts opposeront Marin Cilic, finaliste à Wimbledon en 2017, au Finlandais Emil Ruusuvuori et l'Espagnol Alejandro Davidovich Fokina au Néerlandais Botic van der Zandschulp.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Environ 260 stands attendus au Salon touristique international 2022 Environ 260 stands, dont 50 de l’étranger, seront installés au Salon touristique international de Hô Chi Minh-Ville 2022 (ITE-HCMC 2022), a annoncé le comité d’organisation lors d’une conférence de presse donnée mardi 16 août dans la mégapole du Sud.