Stoffel Vandoorne couronné champion du monde de Formule E

Le Belge Stoffel Vandoorne (Mercedes) a été couronné dimanche 14 août champion du monde de Formule électrique 2022 après avoir terminé deuxième de la dernière course de la saison à Séoul.

>>F1 : Red Bull prolonge son accord avec Honda jusqu'à fin 2025

>>Formule 1 : Fernando Alonso chez Aston Martin en 2023

Photo du pilote belge Stoffel Vandoorne prise le 28 août 2021 sur le circuit de Spa-Francorchamps, en Belgique

Vandoorne, 30 ans, ancien pilote de Formule 1, a également permis à Mercedes de devenir champion du monde des constructeurs pour la 2e année consécutive. Mais le constructeur allemand va quitter la discipline la saison prochaine.

La dernière course du championnat a été remportée par le Suisse Edoardo Mortara (Venturi), qui termine 3e du championnat derrière Vandoorne et le Néo-Zélandais Mitch Evans (Jaguar), le seul encore mesure de contester le titre au pilote belge avant cette dernière manche.

"C'est la meilleure des sensations. Cela a été une très belle saison et l'équipe a fait un travail formidable. Mitch et Edoardo m'ont poussé toute la saison mais tout s'est joué sur la régularité. Ils ont plus de victoires que moi mais j'ai plus de podiums", a déclaré le pilote belge.

Même s'il n'a remporté qu'une seule épreuve cette saison, à Monaco, Vandoorne s'est montré très régulier en parvenant à marquer des points lors de 15 des 16 courses et en montant sept fois sur le podium.

Il succède au palmarès du championnat à son équipier de Mercedes, le Néerlandais Nyck de Vries, contraint à l'abandon dimanche.

Les monoplaces "Gen2" feront place l'année prochaine pour la neuvième année de ce championnat aux "Gen3". Elles seront plus légères et plus puissantes et auront davantage d'autonomie que les monoplaces actuelles.

Mercedes a toutefois décidé de se retirer de la discipline à la fin de cette saison et a vendu son équipe à McLaren, un autre acteur de la F1.

Maserati de son côté a annoncé son arrivée en Formule E la saison prochaine aux côtés d'autres grandes marques comme Porsche, Jaguar, Nissan et DS (groupe PSA).

Disputée sur des circuits urbains, la Formule E se veut le pendant de la F1 mais en faisant courir des monoplaces entièrement électriques alors que celles de Formule 1 utilisent des moteurs thermiques hybrides.

Le Français Jean-Eric Vergne, double champion du monde de Formule E en 2018 et 2019, ne termine cette année que 4e du championnat et son équipe DS-Techeetah 3e des constructeurs derrière Mercedes et Venturi.

Né à Courtrai, Stoffel Vandoorne court en Formule E depuis 2019 et avait terminé 2e du championnat en 2020.

Champion en catégorie GP2 (aujourd'hui Formule 2) en 2015, il a ensuite rejoint l'écurie de Formule 1 McLaren. Mais celle-ci connaissait à l'époque un passage à vide et Vandoorne n'a pu faire mieux que deux fois 16e au championnat en 2017 et 2018.


AFP/VNA/CVN