Ligue 1 : Nantes et Lille logiquement dos à dos

Le FC Nantes, malgré un grand Alban Alfont, a concédé un match nul logique (1-1) à domicile vendredi 12 août face à Lille en ouverture de la 2e journée de Ligue 1.

>>Ligue 1 : l'OM et Igor Tudor ont du répondant

>>L1: le PSG et son duo Neymar-Messi en démonstration, belle opération pour Monaco

L'attaquant nigérian Moses Simon vient d'ouvrir le score pour Nantes contre Lille à la Beaujoire, le 12 août.
Photo : AFP/VNA/CVN

Convoité en cette période de mercato, Moses Simon avait ouvert le score pour les Canaris avant l'égalisation de la recrue lilloise Ismaily après un joli mouvement collectif (76e).

Simon, convoité cet été notamment par le promu anglais Nottingham Forest, a repris au deuxième poteau un ballon prolongé de la tête par Girotto suite à un corner (28e). Il a ainsi inscrit le premier but du FC Nantes cette saison en match officiel, après le trophée des Champions perdu face au PSG (4-0) et le déplacement à Angers (0-0).

Simon avait déjà fait passer des frissons au sein de la défense nordiste quelques minutes plus tôt (25) mais sa reprise sur un retourné du gauche a trouvé le poteau de Léonardo Jardim.

Si le numéro 27 des Canaris s’est montré particulièrement actif et entreprenant, l’équipe dirigée par Antoine Kombouaré a malgré tout longtemps pu compter sur son gardien et capitaine, Alban Lafont.

Comme la semaine dernière, à Angers, il a multiplié les parades, d’abord en repoussant à bout portant une tête de Bamba (36) d’une claquette dont il a décidément le secret, puis en devenant un rempart infranchissable, au point de désespérer des Lillois, tout aussi séduisants que face à Auxerre (4-1) lors de la première journée, bien que parfois brouillons en première période, mais pas récompensés.

Ismaily décisif

Un bon gardien est toujours accompagné par ses poteaux. C’est la transversale qui a sauvé Lafont sur un tête d’André (54), en revanche c’est bien le portier du FCN qui a repoussé des gants la reprise dans la surface de réparation (56) et la frappe du gauche (58) du même Cabella.

Depuis sa victoire en Coupe de France, le FC Nantes n’a pas beaucoup changé hormis le départ de Randal Kolo Mani. L’Egyptien Mohamed, qui doit assumer l’héritage, ne laissera pas un souvenir impérissable pour sa première titularisation.

En revanche, comme tous ses coéquipiers, il a montré des valeurs de combativité, d’agressivité, parfaitement dans la tradition affichée l’an dernier.

Il y avait d’ailleurs toujours un pied nantais pour chagriner les dessins lillois à l’image de ce sauvetage de Girotto venu suppléer Lafont sur la tentative de Bamba. Le remplaçant de l’Egyptien, l’ex-Nicois Guessand, a eu son occasion mais son enchainement après un majestueux contrôle de la poitrine est passé au-dessus de la transversale (82).

A force de reculer, de subir, le FC Nantes a toutefois encaissé un but d'Ismaily, entré à la mi-temps, qui s'est parfaitement appuyé sur Jonathan David pour trouver les filets d’une frappe croisée du pied gauche (1-1 à la 76e). Une égalisation méritée pour le LOSC nouvelle version de Paulo Fonseca.


AFP/VNA/CVN