Ski alpin : Mikaela Shiffrin inarrêtable à Semmering

Inarrêtable, Mikaela Shiffrin a remporté une deuxième victoire en deux jours à Semmering (Autriche) mercredi 28 décembre sur un nouveau géant et confirmé son emprise sur le circuit mondial en ce début de saison.

>> Ski alpin : l'Italienne Elena Curtoni s’impose à Saint-Moritz avant le brouillard

>> Ski alpin : Mikaela Shiffrin insatiable, gagne le géant de Semmering

La gagnante américaine Mikaela Shiffrin (centre) sur le podium, le 28 décembre à Semmering.
Photo : AFP/VNA/CVN

Avec cette 79e victoire en Coupe du monde, la 5e cet hiver, la troisième d'affilée après le super-G de Saint-Moritz (Suisse) mi-décembre, l'Américaine fonce à 27 ans vers les records de sa compatriote Lindsey Vonn (82) et du Suédois Ingemar Stenmark (86).

Bien que peu à son aise en deuxième manche, la quadruple vainqueure du gros globe de cristal a dominé mercredi la championne du monde suisse Lara Gut-Behrami de 10 centièmes de seconde et la spécialiste italienne Marta Bassino de 47 centièmes.

En tête après la première manche devant Shiffrin, Lara Gut-Behrami a commis plusieurs fautes sur le second tracé qui lui ont coûté la victoire, malgré un dernier secteur qui a fait frissonner l'Américaine.

Exceptionnelle sur le haut du parcours, Shiffrin a commis plusieurs erreurs qui ne l'ont pas empêché de gagner à nouveau, illustration de sa marge actuelle. Au classement général, elle compte 305 points d'avance sur l'Italienne Sofia Goggia, qui a fait l'impasse sur l'étape autrichienne.

"Quand on court deux fois d'affilée sur la même piste et qu'on réussit la première course, c'est à la fois plus facile pour la seconde mais aussi plus dur pour moi car je suis plus stressée. Hier soir je me disais que je +devais+ gagner aujourd'hui, mais à chaque fois que je suis dans cet état d'esprit je ne gagne pas. Donc j'ai essayé de bien skier tout simplement, ce qui a fonctionné", a commenté Shiffrin.

"De nombreuses personnes font le compte de mes victoires, 79 donc. Je ne sais pas ce que ça veut dire. Ca fait des années que j'ai de bonnes courses, des mauvaises, des hauts et des bas. C'est difficile de gagner donc ça représente beaucoup pour moi, mais pour moi aujourd'hui ce n'est pas +79+, c'est une, tout simplement, et ça suffit à mon bonheur".

Avec cinq victoires en onze départs cet hiver, la skieuse du Colorado compte déjà autant de succès que sur toute la saison dernière, et deux de plus qu'en 2020/2021. L'Américaine retrouve actuellement le rythme de ses trois saisons folles entre 2016/2017 et 2018/2019, où elle avait engrangé 40 premières places!

Elle a remporté à Semmering son 16e géant de Coupe du monde et rejoint au palmarès la Française Tessa Worley et l'Autrichienne Annemarie Moser-Pröll à la deuxième place derrière la Suissesse Vreni Schneider (20).

Avec un slalom programmé jeudi, l'Américaine a l'occasion de réussir le même triplé qu'en 2016 (deux victoires en géant, une en slalom) dans la station de Basse-Autriche.

À la troisième place du jour, Marta Bassino a elle validé son sixième podium consécutif en géant, symbole de sa bonne forme à l'inverse de la championne olympique suédoise Sara Hector, sortie à trois portes de la fin de la seconde manche, au lendemain d'une décevante 8e place.

Encourageante quatrième mardi, Tessa Worley s'est ratée mercredi avec une 10e place (à 1 sec 95) et deux manches loin des meilleures, malgré son dossard 1.

"C'est une journée sans, dès la première manche je pars dans le mauvais rythme, loin des premières places. J'ai besoin d'analyser tout ça", a indiqué la tenante du titre du petit globe de la spécialité.

Coralie Frasse-Sombet a pris la 17e place à 2 secondes 71.

AFP/VNA/CVN

back to top