Santé : utilisation des technologies avancées dans la lutte contre les contrefaçons

La situation compliquée des faux médicaments et compléments alimentaires sur le marché, avec des technologies de plus en plus sophistiquées, pose de nombreux défis en termes de prévention et nécessite des solutions plus efficaces.

>> Renforcer la lutte contre la contrebande, la fraude commerciale et la contrefaçon

>> Promouvoir les droits fondamentaux des consommateurs

>> Système d'authentification via le QR Code pour lutter contre la contrefaçon

Colloque sur les "Faux médicaments et faux aliments fonctionnels : situation actuelle et solutions", tenu le 22 septembre à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Tân Dat/CVN

Un colloque intitulé "Faux médicaments et faux compléments alimentaires : situation actuelle et solutions" s'est tenu le 22 septembre à Hô Chi Minh-Ville. Il a été organisé par l'Institut de développement des entreprises de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Vietnam (VCCI), en collaboration avec le Centre vietnamien de technologies anti-contrefaçon.

Le séminaire visait à fournir aux entreprises pharmaceutiques et producteurs de compléments alimentaires des solutions scientifiques et technologiques au problème de contrefaçon. Il s'agissait aussi d'un forum d'échanges entre les gestionnaires et les entreprises dans la recherche de mesures pour empêcher la circulation des médicaments et compléments alimentaires contrefaits.

Situation compliquée 

Contrôle des médicaments par les services compétents dans une pharmacie à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : CTV/CVN

D'après Nguyên Duc Lê, directeur adjoint du Département général de gestion du marché (ministère de l'Industrie et du Commerce), le développement rapide du commerce électronique a conduit à l'augmentation de la vente de produits contrefaits et à la violation des droits de propriété intellectuelle. En fait, les profits provenant de ce trafic sont très importants, en particulier en ce qui concerne les médicaments et aliments fonctionnels, de sorte que de nombreuses personnes se lancent dans leur commercialisation.

De leur côté, les consommateurs ne changent pas forcément leurs habitudes en achetant souvent des médicaments sans ordonnance dans les pharmacies ou des aliments fonctionnels sur les sites de vente en ligne. Cela cause beaucoup de difficultés pour leur gestion.

Selon les données de la Direction générale de la gestion des marchés , en 2021, celle-ci a détecté 41.375 infractions à travers le pays, dont de nombreux cas particulièrement graves et compliqués. En 2022, les fraudes commerciales et les contrefaçons sont toujours d'actualité.

À cet égard, la secrétaire générale et directrice de l'Association vietnamienne des entreprises pharmaceutiques, Nguyên Diêu Hà, a souligné que parmi les faux médicaments, la plupart étaient des antibiotiques contrefaisant de grandes marques pharmaceutiques,  donc souvent coûteux.

Application des technologies avancées 

Nguyên Diêu Hà a indiqué qu'avec le développement croissant des technologies informatiques, il était nécessaire de rechercher et de développer des technologies anti-contrefaçon avancées pour résoudre ce problème. Dans le même temps, les entreprises pharmaceutiques devraient également appliquer de manière proactive des technologies appropriées pour protéger leurs marques et la santé publique.

Pour Nguyên Duc Lê, il importe de disposer d'outils et de solutions reconnus par la loi pour soutenir les forces de gestion du marché dans l'exercice de leurs fonctions pour évaluer et vérifier l'authenticité des produits pharmaceutiques et compléments alimentaires circulant sur le marché. Parallèlement, les organes compétents locaux doivent renforcer des campagnes de sensibilisation auprès des consommateurs pour qu’ils n’achètent plus de médicaments sans ordonnance dans les pharmacies ou en ligne.

Selon le Centre national de technologies  anti-contrefaçon, les médicaments et compléments alimentaires contrefaits sont des produits dangereux pour la santé. Pour protéger les consommateurs, les activités de fabrication et de commercialisation de ces produits doivent être strictement gérées et inspectées par les organismes officiels. 

Dans cet objectif, ledit centre présente TrueData - une solution pour aider les entreprises à lutter contre les contrefaçons avec des mesures optimales, pratiques et économiques. Les données sont automatiquement collectées et protégées grâce à la technologie de cryptage TrueData. Cette solution a recours à la technologie RFID (puces anti-contrefaçon) et à l'intégration du code QR. Elle n'est pas seulement utilisée par les entreprises pour protéger leurs marques, mais aussi comme base pour les autorités de détecter les produits contrefaits.

Dans le contexte de la 4e révolution industrielle, où les criminels utilisent de hautes technologies pour les fabriquer et les commercialiser, les gestionnaires, producteurs et entreprises ont également besoin de recourir aux technologies avancées pour protéger leurs productions.

Ainsi, les experts suggèrent que la communauté des affaires devrait appliquer une variété de technologies avancées, y compris la technologie blockchain pour transmettre en toute sécurité des données sur des systèmes cryptés (Blockchain), l'Internet des objets (Internet of things), l'identification par radiofréquence (Radio Frequency Identification), ou encore le traitement par image numérique (Image Processing). 

Tân Dat/CVN

back to top